Produits protéinés: quand sont-ils utiles?

1308615771 1308615771

De «forte teneur en protéines» à «riche en protéines», en passant par «source de protéines», voilà comment les fabricants font la publicité des barres protéinées, car du point de vue commercial, cela fonctionne. Mais ces produits offrent-ils vraiment une plus-value pour notre santé?

Qu’entend-on par «High Protein»?

La mention «High Protein» ne peut être apposée que sur des produits dont la valeur en protéines correspond à au moins 20% de la valeur énergétique totale. Pour l’étiquetage «source de protéines», le seuil est fixé à 12% de la valeur énergétique totale. Qu’est-ce que cela signifie? Le cottage cheese traditionnel, par exemple, peut être commercialisé comme un produit «High Protein» en raison de sa teneur en protéines. De nombreux fabricants profitent de cette possibilité. Résultat: le produit est vendu plus cher, mais son contenu reste le même.

Que sont les protéines?

Outre les glucides et les lipides, les protéines sont l’un des trois nutriments les plus importants pour notre corps. Les constituants des protéines sont des acides aminés.

Quantité recommandée

Pour un adulte en bonne santé, la quantité quotidienne recommandée de protéines est d’environ 0,8 g par kilogramme de poids corporel. A l’aide d’une calculatrice de protéines, il est possible de déterminer les besoins en protéines individuels.

Besoin journalier accru

Pour les enfants, les jeunes, les femmes enceintes, les sportifs actifs et les adultes à partir de 65 ans, le besoin en protéines est accru. Dans ce cas, la valeur indicative se situe entre 1 g et 2 g par kilogramme de poids corporel, en fonction de l’intensité.

L’intérêt de consommer des produits protéinés dépend de qui les consomme et pour quelle raison.

Sources naturelles de protéines

De nombreux produits d’origine animale tels que les produits laitiers comme le fromage, les œufs, la viande et le poisson sont de bonnes sources de protéines naturelles. Mais les produits végétaux tels que les légumineuses, les fruits à coque ou les céréales ne sont pas en reste. Une alimentation variée et équilibrée permet de couvrir sans problème le besoin journalier en protéines d’une personne. Il est donc possible de renoncer sans scrupules aux produits protéinés.

Comparaison de la teneur en protéines (valeurs nutritionnelles pour 100g / ml d’aliment)

  Lentilles rouges
(BIO Migros)
High Protein Shake
(Oh! Migros)
Calories
336 63
Sucre
1 4,8
Protéines
25 8,1
Glucides
48 5
Lipides
2 1,2
Fibres alimentaires
13 0

L’association fait la différence

Les produits protéinés peuvent être un complément judicieux. Cependant, il vaut la peine de consommer des protéines surtout par le biais d’aliments naturels. D’une part, cela présente l’avantage de pouvoir aussi ingérer d’autres nutriments importants. D’autre part, cela permet au corps de mieux assimiler les protéines. C’est ce que les experts entendent par «valeur biologique».

Les associations suivantes augmentent par exemple la valeur d’une protéine:

  • Oeufs et pommes de terre
  • Farine de blé et lait
  • Oeuf et soja
  • Soja et riz

Avantages des produits protéinés

  • Pour le développement de la musculature
    Les shakes protéinés, les barres protéinées, etc. promettent un développement musculaire rapidement visible. Cependant, la consommation de tels produits ne suffit pas: un entraînement efficace et régulier est déterminant. Ces produits n’ont donc une utilité durable que si l’on s’entraîne régulièrement.
  • Après une séance de sport de haut niveau
    Dans le sport de haut niveau, mais aussi pour les sportifs amateurs ambitieux, la régénération est très importante. Après un entraînement fatigant, il vaut donc la peine de consommer des protéines. Après l’entraînement, de nombreux sportifs trouvent plus facile de consommer les protéines sous forme de liquide ou de barres; un shake protéiné ou une barre protéinée fait donc sens.

Arguments contre les produits protéinés

Les aliments qui portent la mention «riche en protéines» sont souvent des aliments très transformés et ne remplacent pas un repas complet. Ceux-ci contiennent moins de nutriments que les aliments naturels et ne stimulent pas le métabolisme ni la digestion. Si l’on recourt trop fréquemment à des produits transformés et qu’on évite ainsi la consommation de fruits, de légumes et de fruits à coque, l’apport en substances végétales secondaires importantes et en fibres en pâtit.

Attention au sucre!

La teneur en sucre souvent élevée des boissons protéinées est problématique. Il faut se méfier des noms suivants: glucose, saccharose, sirop, dextrose, fructose. Ce sont tous des sucres. Des alternatives saines au sucre telles que l’érythritol peuvent être une solution.

Excès de protéines: nocif pour la santé à long terme

Les acides aminés, qui sont des composants des protéines, sont transformés en urée dans l’organisme et éliminés par les reins. Pour les personnes souffrant de maladies rénales, un excédent d’acides aminés peut entraîner une surcharge de la fonction rénale et être dangereux. Pour les personnes atteintes d’une maladie du foie, il est également recommandé de réduire leur consommation de protéines. Là aussi, un excès de protéines peut être nocif.

Les primes 2023 en un coup d’oeil

Calculer la prime

Que voulez-vous lire?

Entre de bonnes mains avec la CSS

Conseil nutritionnel
Changez durablement vos habitudes alimentaires avec l’aide de spécialistes.
Accéder aux offres
Coach de santé
Faites-vous conseiller personnellement sur des thèmes relatifs à la santé.
Découvrir le service
Analyser les symptômes
Recevoir une recommandation, prendre un rendez-vous médical, etc.
Découvrir l’appli Well