Andropause: les symp­tômes du changement hormonal

992023608 992023608

Avec l’âge, certains hommes sont confrontés à des changements physiques, psychologiques et sexuels. Se pose alors la question de l’andro­pause. Est-elle avérée et dans quelle mesure est-il possible de gérer les changements hormonaux?

Andropause: la ménopause au masculin?

Avec l’âge, certains hommes sont confrontés à des changements physiques, psychologiques et sexuels. Il semble que cela se produise entre 45 et 65 ans. Dans le monde médical, ces changements sont connus sous le nom d’andropause. La question de savoir si l’andropause est avérée et ce qu’elle implique est controversée. A l’inverse de la diminution naturelle des hormones sexuelles (androgènes), et notamment de la testostérone, qui elle est incontestée avec l’âge. Ce processus varie d’un individu à l’autre et peut durer jusqu’à sept ans. Hormis la baisse du taux d’œstrogènes durant la ménopause chez la femme, l’andropause et la ménopause n’ont guère d’autres points communs. En effet, les glandes sexuelles de l’homme demeurent fonctionnelles, et la fertilité persiste jusqu’à un âge avancé. Néanmoins, à partir de 45 ans, les hommes présentent souvent des symptômes similaires aux troubles classiques de la ménopause.

Bouffées de chaleur et symptômes typiques

Les accès de transpiration et les bouffées de chaleur comptent parmi les troubles les plus fréquents lorsque le taux d’hormones se modifie. D’autres symptômes typiques peuvent être:

Modifications physiques
telles que la perte de pilosité corporelle, l’augmentation de la masse graisseuse par rapport au poids corporel et la diminution de la densité osseuse.
Troubles psychiques
tels que la dépression, l’irritabilité, les sautes d’humeur, les troubles du sommeil et la fatigue.
Impact sur la sexualité
dont la perte de libido, les dysfonctions érectiles et la diminution de la fertilité.

Andropause: une affection qui peut être traitée

Si différents symptômes apparaissent sur une longue période et s’accentuent, il vaut la peine de consulter un/e médecin. En effet, les troubles peuvent indiquer un déficit de testostérone.

Environ 20% des hommes développent une concentration plus faible de testostérone en raison de l’âge. Les médecins parlent alors de déficit androgénique chez l’homme vieillissant (ADAM - Androgen Deficiency of the Aging Male) et déficit angrogénique partiel chez l’homme vieillissant (PADAM - Partial Androgen Deficiency of the Aging Male).

Cette affection peut entraîner de graves problèmes de santé et elle accroît le risque de mortalité chez les hommes concernés. En parallèle, les hommes ayant un faible taux de testostérone souffrent plus souvent de maladies cardiovasculaires, telles que des troubles du rythme cardiaque.

Hormonothérapie à base de médicaments

Si un déficit en testostérone est avéré, un traitement hormonal à base de médicaments peut soulager. Dans ce cas, la substitution de la testostérone permet d’améliorer la qualité de vie. Toutefois, la testostérone n’est pas un «médicament du bien-être»: une utilisation inappropriée peut avoir des conséquences graves. Les hommes présentant un taux de testostérone bas mais dans les limites de la normale devraient s’orienter vers une adaptation de leur mode de vie.

En cas de symptômes, n’attendez pas trop longtemps et consultez votre médecin pour éviter un déficit manifeste en testostérone.

Mode de vie, le maître mot

Le mode de vie a une grande influence sur la concentration hormonale. Quelques conseils:

  • Faire suffisamment d’activité physique et contrôler son poids
  • Consommer l’alcool et les cigarettes avec modération
  • Parvenir à alterner sainement les phases de tension et de détente et dormir suffisamment
  • Eviter le stress physique et psychique

Bon à savoir: l’activité sexuelle aide à augmenter le taux de testostérone. Dans certains cas, les professionnels de la santé recommandent également la prise de médicaments pour améliorer la capacité d’érection.

Remèdes maison en cas de troubles légers

  • L’acide aminé L-arginine, présent dans différents aliments, peut avoir un effet stimulant sur la virilité. Le poisson, les noix et les graines peuvent notamment être bénéfiques.
  • Les fruits à coque, en particulier les amandes et les noix, peuvent également aider contre la perte de pilosité. En effet, la vitamine biotine, contenue dans les fruits à coque, renforce la structure du cheveu.
  • L’alchémille, l’actée à grappe et l’infusion de gattilier peuvent apporter un soulagement. La sauge a un effet anti­sudorifique, ce qui signifie qu’elle aide à lutter contre la transpiration excessive.
  • Dans certains cas, l’acupuncture peut également aider. Elle peut contribuer à atténuer les symptômes ainsi qu’à réduire l’intensité et la fréquence des bouffées de chaleur. De plus, elle permet de se détendre.

Sources:

Les primes 2023 en un coup d’oeil

Calculer la prime

Que voulez-vous lire?

Entre de bonnes mains avec la CSS

Analyser les symptômes
Recevoir une recommandation, prendre un rendez-vous médical, etc.
Découvrir l’appli Well
Coach de santé
Faites-vous conseiller personnellement sur des thèmes relatifs à la santé.
Découvrir le service
Second avis médical
Demandez un deuxième avis gratuit, simple et rapide.
Simple que cela