Hernie discale? Voici quoi faire

bandscheibenvorfall.jpg bandscheibenvorfall.jpg

Une hernie discale peut être très douloureuse ou passer inaperçue. Explications sur le but du traitement, ce qu’on peut faire pour prévenir l’apparition de la hernie et les raisons pour lesquelles une opération est rarement nécessaire.

Comment une hernie discale survient

La hernie discale survient lorsqu’une partie du noyau pulpeux d’un disque vertébral passe à travers une fissure de l’anneau fibreux. Si les tissus appuient sur un nerf, cela peut déclencher de fortes douleurs.

Il y a toutefois de nombreux cas de hernie discale où les nerfs ne sont pas touchés et les patients ne ressentent pas de douleurs.
Oliver Nic Hausmann, médecin spécialiste en neurochirurgie au centre de neurologie et de la colonne vertébrale de Suisse centrale

Causes d’une hernie discale

Les disques intervertébraux agissent comme des amortisseurs. Ils rendent la colonne vertébrale mobile et amortissent les chocs. Divers facteurs peuvent contribuer à ce que les disques perdent de leur élasticité et soient endommagés, ce qui augmente le risque de hernie discale. Parmi ces facteurs, on trouve:

  • des sollicitations inadaptées
  • un travail très physique
  • le manque d’activité physique
  • des mauvaises postures, une faible musculature dorsale
  • le surpoids
  • l’âge (souvent, les hernies discales concernent des personnes âgées entre 30 et 50 ans)
  • le sexe (les hommes sont environ deux fois plus touchés que les femmes)

Hernie discale cervicale

Les hernies discales concernent le plus souvent les vertèbres lombaires, mais elles peuvent aussi toucher les cervicales ou la colonne thoracique.

Douleurs typiques en cas de hernie discale

  • On ressent typiquement des douleurs dans la zone correspondante de la colonne vertébrale.
  • Ces douleurs peuvent aussi irradier dans d’autres parties du corps. Si la hernie se situe au niveau des lombaires, la douleur peut irradier dans une fesse ou une jambe. Si la colonne cervicale est touchée, on peut aussi avoir mal dans la nuque ou un bras.
  • Par ailleurs, des troubles de la sensibilité comme des fourmillements ou un engourdissement peuvent apparaître.

Comment reconnaître une hernie discale

On reconnaît une hernie discale aux troubles typiques qu’elle déclenche. Lors d’une consultation médicale, des tests neurologiques sont également effectués. Les méthodes d’imagerie médicale comme l’imagerie par résonance magnétique (IRM) ou le scanner (CT) aident à localiser la hernie discale et à estimer son ampleur.

Quand une hernie discale doit-elle être traitée?

Parfois, on découvre une hernie discale fortuitement. Si les nerfs ne sont pas touchés et que les personnes concernées ne présentent ni douleurs ni paralysie ou troubles musculaires, un traitement n’est pas absolument nécessaire. On peut simplement attendre que la hernie guérisse d’elle-même.

Souvent, la substance du disque extrudé laisse échapper de l’eau et se résorbe d’elle-même.
Oliver Nic Hausmann

Quand une opération est-elle nécessaire? (Opération)

En cas de douleurs, le mieux est de discuter de la meilleure option avec son médecin et son thérapeute. En principe, on agit par paliers:

  • Si les douleurs sont supportables et qu’il n’y a pas de paralysie ou de troubles musculaires, on privilégie des méthodes conservatrices. Avec la physiothérapie ou la chiropraxie, on essaie de corriger les mauvaises postures, d’étirer les articulations et de renforcer la musculature du dos et du bassin. Des médicaments antidouleur peuvent aussi être utilisés. Le traitement dure de six à huit semaines. On estime que 80% des hernies discales se traitent sans intervention chirurgicale.
  • Ce n’est que lorsque les douleurs ne diminuent pas qu’on peut passer à un traitement contre la douleur. C’est un traitement à plusieurs niveaux qui comprend par exemple des injections à la racine des nerfs.
Mann liegt krank auf dem Sofa
myGuide

Dois-je aller chez le médecin?

myGuide analyse vos symptômes et vous donne des conseils.

Ouvrir myGuide
  • Une opération n’est envisagée que lorsqu’on ne constate aucune amélioration.
  • Une opération est nécessaire si la pression sur les racines nerveuses est si forte qu’on risque des lésions irréversibles. Cela peut par exemple être le cas si les nerfs qui interviennent dans l’évacuation intestinale ou de la vessie sont touchés.
  • En principe, on a recours à une chirurgie mini-invasive (laparoscopie) pour retirer la substance qui fait saillie.

Exercices utiles au quotidien

De nouvelles études montrent que des facteurs génétiques jouent aussi un rôle dans l’apparition d’une hernie discale. Une prévention ciblée est toutefois possible si l’on adopte une bonne hygiène du dos. L’important est de faire travailler régulièrement la musculature du dos, du bassin et du ventre. Il faut aussi faire attention aux points suivants:

  • Aménager son bureau de manière ergonomique.
  • Chez soi, adopter aussi une position droite et détendue.
  • Lors d’une activité où l’on est assis, faire souvent des pauses, se lever et marcher.
  • Ne pas porter de charges en ayant le dos courbé.
  • Faire attention à son poids.

Assurances de base et complémentaires en un coup d’oeil

Que voulez-vous lire?

Entre de bonnes mains avec la CSS

Dois-je aller chez le médecin?
myGuide analyse vos symptômes et vous donne des conseils.
Ouvrir myGuide
Trouvez le meilleur hôpital
La comparaison des hôpitaux par la CSS vous aide à faire votre choix.
Démarrer QualiCheck
L’intervention est-elle nécessaire?
Demandez un second avis médical. C’est gratuit, simple et rapide.
Vérifier maintenant