Cancer du poumon

La cause exacte du cancer du poumon (carcinome bronchique) est inconnue.

Résumé

La cause exacte du cancer du poumon (carcinome bronchique) est inconnue. Le tabagisme représente le principal facteur de risque. Par conséquent, il faut arrêter de fumer pour prévenir le plus efficacement l’apparition d’un cancer du poumon. Les symptômes typiques comprennent une toux chronique (avec présence éventuelle de sang dans les expectorations), des rhumes de courte durée mais fréquents et une détresse respiratoire. Le cas échéant, il faut consulter un médecin sans tarder.

Symptômes

  • Pas de symptômes précoces spécifiques:
    • Souvent découverts fortuitement et trop tard
  • Dépendent de la taille, de la localisation et de la propagation de la tumeur
    • Bronchite, inflammation chronique avec toux et expectorations
    • Pneumonie (en particulier lorsqu’elle est récurrente et ne guérit pas complètement)
    • Douleurs thoraciques
    • Enrouement constant
    • Détresse respiratoire, coloration bleuâtre ou gris-bleu de la bouche, du visage, des doigts
  • Signes habituels d’un stade avancé de la maladie
  • En cas de production hormonale par les cellules cancéreuses

Causes et traitement

Causes

  • Tabagisme (principal facteur de risque)
    • Le risque de cancer est déterminé par la durée et la quantité de tabac consommé.
    • Tabagisme passif (risque multiplié par 2)
    • Même les non-fumeurs peuvent développer un cancer du poumon.
  • Contact professionnel: poussières de charbon, arsenic, chrome, nickel, vapeurs de benzène, uranium
  • Pollution atmosphérique: industrie, circulation routière, poussières fines
  • Inhalation de poussière d’amiante (asbestose pulmonaire)
  • Prédisposition génétique (risque 2 à 3 fois plus élevé lorsque des parents ont déjà développé la maladie)

Suivi au cabinet médical / à l’hôpital

Examens possibles
  • Auscultation pulmonaire
  • Radiographie du thorax
  • Scanner (CT)
  • Examen exploratoire des poumons (bronchoscopie)
    • Prélèvement de cellules et/ou d’échantillons de tissu
  • Recherche de cellules cancéreuses dans les substances expulsées par la toux
  • Contrôle de la fonction pulmonaire
Traitements possibles
  • Intervention chirurgicale
    • Possible ou judicieuse seulement dans 30% des cas environ
    • Ablation d’un lobe pulmonaire (lobectomie)
    • Ablation d’un poumon entier (pneumonectomie)
  • Chimiothérapie (seule ou associée à une intervention chirurgicale)
  • Radiothérapie (si intervention chirurgicale impossible)
  • Méthodes thérapeutiques palliatives (soulager les difficultés respiratoires, les douleurs, etc.)
  • En général, les chances de guérison sont malheureusement faibles et concernent seulement les cas décelés à un stade peu avancé.

Que puis-je faire moi-même?

  • S’abstenir de fumer
  • Arrêter de fumer
    • Toujours une bonne décision (au bout de 15 à 20 ans sans fumer, le risque de développer un cancer du poumon est le même que pour un non-fumeur)
    • Commencer un programme de désaccoutumance du tabac
    • Un arrêt du tabac doit être bien préparé et s’effectuer sous accompagnement médical (cf. arrêter de fumer).
  • Mesures de protection appropriées, par exemple au travail (masque de protection, masque respiratoire, etc.)
  • Activité physique
    • Cependant, pas de sport en extérieur en période de forte pollution atmosphérique
  • En cas de doute, consulter un médecin sans tarder

Quand consulter un médecin?

  • Toux persistante pendant plus de 2 à 3 semaines
  • Bronchites ou rhumes à répétition
  • Expectorations sanglantes
  • Modification soudaine de l’aspect d’une toux chronique
  • Apparition d’une détresse respiratoire
  • Enrouement continu

Plus d'infos

Ligue suisse contre le cancer
www.liguecancer.ch

Ligue pulmonaire suisse
www.liguepulmonaire.ch

Synonymes

Cancer du poumon, cancer broncho-pulmonaire, carcinome bronchique, cancer du poumon non à petites cellules, cancer du poumon à petites cellules

Primes d’assurance-maladie en un coup d’oeil

Calculer la prime

Exclusion de responsabilité

La CSS ne garantit ni l’exactitude ni l’exhaustivité des données. Les infor­ma­tions publiées ne remplacent en aucun cas l’avis du médecin et du pharmacien.

CSS Assurance – votre partenaire santé

Etre en bonne santé, guérir, vivre avec une maladie: en tant que partenaire santé, la CSS Assurance vous accompagne tout au long de votre parcours personnel.

Entre de bonnes mains