Thérapie des traumatismes: surmonter un traumatisme

1391823576 1391823576

Quand on souffre d’un traumatisme, celui-ci refait régulièrement surface. Divers symptômes comme l’anxiété, l’agressivité ou les flash-back pèsent sur le quotidien. Qu’il s’agisse d’un traumatisme de l’enfance refoulé ou d’une autre période, cela rend la vie difficile. Comment un traumatisme survient-il, et qu’est-ce qui aide à le surmonter?

Qu’est-ce qu’un traumatisme?

Le traumatisme psychique est une blessure mentale causée par un événement traumatisant. Cet événement n’est pas forcément un moment précis et bref. Il peut avoir duré sur une période. Le traumatisme désigne non pas l’événement en lui-même, mais la réaction à cet événement bouleversant. Un traumatisme peut entraîner des maladies psychiques associées appelées «troubles post-traumatiques».

Comment un traumatisme survient-il?

A l’origine d’un traumatisme, il y a toujours une expérience traumatisante. Toutefois, c’est non pas l’expérience en elle-même qui est déterminante, mais la manière dont on perçoit et analyse l’événement. Un traumatisme survient si l’on considère la situation comme sans issue et impossible à surmonter. Le système nerveux ou le système de réponse au stress sont alors surchargés, et les personnes concernées ressentent de l’anxiété, un stress extrême, une perte de contrôle ou de l’impuissance.

Les menaces physiques comme déclencheurs

Dans de nombreux cas, les expériences menacent la santé mentale et physique. Les catastrophes naturelles, les accidents graves, les maladies mortelles, la guerre et la violence en général en sont des exemples. Toutefois, des événements à l’apparence moins menaçante comme le harcèlement ou une rupture relationnelle sont également à l’origine de traumatismes. Les circonstances ainsi que l’état et les antécédents de la personne concernée jouent un rôle majeur.

Facteurs de risque des troubles post-traumatiques

  • Manque de soutien social
  • Conditions de vie difficiles après l’événement traumatique
  • Maladies ou troubles psychiques préexistants
  • Antécédents de traumatismes, surtout durant l’enfance

Réactions à un traumatisme

Les réactions à l’événement traumatique se produisent directement pendant et après le traumatisme. Elles sont une conséquence naturelle de la surcharge du système de réponse au stress. Les symptômes fréquents sont les suivants: effroi et anxiété, paralysie, besoin de fuir, agressivité ainsi que cauchemars et flash-back. Lors d’un flash-back, on revit les événements ou les états émotionnels. Les symptômes se traduisent en partie par un état de stress post-traumatique, aussi appelé «dépression nerveuse».

C’est une réaction normale à une situation anormale.
Fana Asefaw, spécialiste en psychiatrie de l’enfant et de l’adolescent

Symptômes persistants d’un traumatisme

Parfois, les réactions à l’événement traumatisant durent longtemps. La mémoire traumatique se développe alors. Comme le système nerveux est complètement dépassé durant l’événement traumatique, les réactions sont en partie enregistrées dans le cerveau sans avoir été traitées normalement. Par la suite, certains stimuli peuvent activer la mémoire traumatique. Les personnes concernées ressentent à nouveau les émotions brutes du traumatisme, y compris les réactions physiques.

Trous de mémoire dus au surmenage

Un surmenage extrême peut altérer la mémoire. Dans ce cas, les souvenirs de l’événement traumatisant sont partiellement ou totalement absents. Si le traumatisme se répète ou s’il s’étend sur plusieurs années, la perte de mémoire se prolonge souvent. C’est particulièrement fréquent lorsque le traumatisme survient durant l’enfance. Le mental refoule les souvenirs pour se protéger d’une nouvelle menace. C’est ce qu’on appelle un traumatisme refoulé.

Comment surmonter un traumatisme?

Pour surmonter un traumatisme, deux choses sont essentielles: le sentiment de sécurité et la confiance. Tout comme l’apparition d’un traumatisme varie d’une personne à l’autre, la façon dont chaque personne le gère diverge. Par exemple, on surmonte un traumatisme d’enfance différemment d’un traumatisme à la naissance.

Conseils pour surmonter un traumatisme

  • Recevoir le soutien des amis et de la famille: la personne concernée doit pouvoir compter sur le soutien de ses amis et de sa famille pour entamer le dialogue sitôt qu’elle se sent prête.
  • Prendre soin de soi: veiller à prendre soin de soi, cela aide particulièrement les personnes affectées. Une alimentation saine, une activité physique suffisante, un sommeil de qualité et des activités ciblées notamment favorisent le processus de guérison.
  • Accepter ses émotions: la personne traumatisée devrait progressivement faire face à ses émotions. L’évitement est normal pour surmonter un traumatisme mais, en fin de compte, il faut accepter ses émotions.
  • Faire preuve de patience: surmonter un traumatisme, cela prend du temps.

Quand suivre une thérapie des traumatismes?

On ne peut pas toujours surmonter un traumatisme sans aide. Si un traumatisme affecte le quotidien et le bien-être sur une période prolongée, il vaut la peine de demander de l’aide. Lors d’une thérapie, il existe plusieurs possibilités et méthodes pour mieux gérer un événement.

Méthode du rêve éveillé

En thérapie des traumatismes (ambulatoire et stationnaire), le traitement passe par différentes phases. Il est avant tout essentiel de créer un environnement sûr pour faire revivre le traumatisme. Les thérapies cognitivo-comportementales et autres thérapies des traumatismes orientées sur le corps, la thérapie des traumatismes en douceur ou l’EMDR, une approche spécifiquement conçue pour le traitement des troubles post-traumatiques, sont des méthodes souvent utilisées.

Quels types de traumatismes existe-t-il?

Fondamentalement, la traumatologie fait la distinction entre traumatisme violent et traumatisme relationnel.

  1. Le traumatisme violent résulte d’une menace sérieuse envers sa propre existence.
  2. Le traumatisme relationnel est la conséquence de relations destructrices.

Dans la pratique, ces types de traumatismes s’entremêlent souvent. Par exemple, une négligence grave dans l’enfance est souvent un mélange de traumatisme violent et relationnel. Le traumatisme d’enfance, le traumatisme à la naissance ou le traumatisme lié à la fuite sont des variantes spécifiques de ces deux types de traumatisme.

Troubles post-traumatiques

La plupart des personnes ayant subi un événement traumatique surmontent ce dernier après un certain temps. Les symptômes disparaissent progressivement. Cependant, dans certains cas, il y a de graves séquelles à long terme. Dans les milieux spécialisés, on parle alors de l’évolution de troubles post-traumatiques. L’état de stress post-traumatique (PTSD ou ESPT) est populairement connu, mais il n’est de loin pas le seul trouble.

Parmi les troubles post-traumatiques figurent aussi entre autres:

Baisse de l’espérance de vie

Les séquelles diminuent la qualité de vie et font baisser l’espérance de vie. Par exemple, les personnes ayant vécu six traumatismes d’enfance ou plus ont une espérance de vie inférieure de 20 ans à celle des personnes n’ayant subi aucun traumatisme.

Que voulez-vous lire?

Entre de bonnes mains avec la CSS

Coach de santé
Faites-vous conseiller personnellement sur des thèmes relatifs à la santé.
Découvrir le service
Vous dormez mal?
La thérapie du sommeil en ligne vous aide en cas de problèmes d’endormissement.
En savoir plus
Analyser les symptômes
Recevoir une recommandation, prendre un rendez-vous médical, etc.
Découvrir l’appli Well