Peut-on hériter d’un traumatisme?

1221845854

Les expériences extrêmement traumatisantes peuvent affecter fortement la santé mentale des personnes. Dans certains cas, même leur descendance en subit les con­séquences sur plusieurs générations. Voici ce qui se cache derrière les traumatismes transgénérationnels.

Un traumatisme sans raison?

En raison de divers troubles psychiques, une jeune patiente consulte un psychothérapeute. Elle souffre de crises de panique, de cauchemars et de peur du contact dans des situations d’étroite proximité. Le thérapeute diagnostique les symptômes comme étant les séquelles d’un traumatisme dû à des violences sexuelles. Cependant, la patiente n’a pas vécu d’événements traumatisants qui expliquent sa souffrance. L’histoire familiale de la patiente est différente. Les abus et les mauvais traitements se sont répétés de génération en génération dans la famille. Les traumatismes peuvent-ils donc être héréditaires?

Traumatisme indirect ou secondaire

Il est possible qu’un traumatisme survienne sans qu’il y ait eu un événement traumatisant. En psychothérapie, on parle de traumatisme indirect ou secondaire. Les personnes développent des symptômes post-traumatiques, par exemple via la description d’une expérience traumatisante ou l’interaction avec des personnes traumatisées.

Qui est concerné?

Dans de nombreux cas, ces troubles concernent des thérapeutes ou des proches qui aident au rétablissement de personnes traumatisées. Dans certains cas, les descendantes et descendants de victimes de traumatismes peuvent également être concernés. On parle alors de traumatisme transgénérationnel.

Qu’est-ce qu’un trauma­tisme transgénérationnel?

Un traumatisme transgénérationnel est un traumatisme transmis aux descendantes et descendants. Si le traumatisme est transmis à la génération suivante, on parle encore de traumatisme secondaire. A partir d’une transmission à la troisième génération, les spécialistes parlent de traumatisme transgénérationnel.

Quels sont les symptômes des traumatismes transgénérationnels?

Un traumatisme transgénérationnel affecte différents aspects de la vie, tels que l’imagination, l’image de soi, l’expérience émotionnelle et l’action inconsciente. Les symptômes d’un traumatisme transgénérationnel sont très individuels et peuvent être similaires à ceux des parents. Souvent cependant, les familles ne parlent pas des traumatismes dans leur propre cercle, ce qui complique le classement des symptômes possibles.

Troubles possibles liés à un traumatisme transgénérationnel

On retrouve à la fois des symptômes de troubles post-traumatiques définis dans la classification internationale (CIM-10) et des troubles non spécifiques tels que:

  • Troubles anxieux
  • Humeur dépressive
  • Troubles du sommeil et difficultés de concentration
  • Douleurs corporelles inexpliquées
  • Maladies de la dépendance (toxicomanie)
  • Baisse de la confiance en soi
  • Troubles de l’identité et comportement social perturbé

Comment surmonter un traumatisme transgénérationnel?

Un traumatisme transgénérationnel peut généralement être traité par les méthodes relevant de la thérapie des traumatismes. Dans ce cadre, les thérapeutes tiennent davantage compte de l’histoire familiale ainsi que de la communication et des relations au sein de la famille de la personne concernée.

Comment un traumatisme se transmet-il?

Un traumatisme peut se transmettre sur plusieurs générations s’il n’a pas été traité ou seulement de manière incomplète. On suppose que le stress psychologique d’une personne traumatisée a un impact direct ou indirect sur sa façon d’interagir avec ses propres enfants. Ces influences et pressions peuvent donner lieu à des conflits internes chez les enfants, qui peuvent à leur tour les transmettre à leurs propres enfants. Les chercheuses et chercheurs ont en outre découvert que l’épigénétique joue un rôle dans la transmission des traumatismes. En conséquence, des expériences traumatisantes peuvent affecter le psychisme de plusieurs générations.

Approches d’explications complexes

Les processus psychologiques exacts qui sous-tendent cette transmission transgénérationnelle des traumatismes sont complexes et controversés. La recherche fournit des explications parfois contradictoires pour expliquer pourquoi les traumatismes peuvent se transmettre de manière transgénérationnelle. Tout le monde s’accorde à dire qu’il n’y a pas forcément de transmission.

D’une part, les réactions à des expériences similaires peuvent varier fortement selon les individus. D’autre part, il existe des enfants ayant vécu des expériences traumatisantes qui ne sont pas malades psychiquement.
Prof. dr. phil. Angela Moré

Recherche en collaboration avec des personnes ayant survécu au régime nazi

Le phénomène du traumatisme transgénérationnel fait l’objet d’études, particulièrement depuis les années 1960, avec des descendantes et descendants de personnes ayant survécu à l’Holocauste. Des scientifiques ont découvert que certaines de ces personnes souffraient de symptômes psychologiques liés au traumatisme subi par leurs parents ou grand-parents.

Transformation du traumatisme

Il est également intéressant de noter qu’en se confrontant au vécu traumatisant des parents ou des grands-parents, il est possible de transformer les souffrances héritées en quelque chose de positif. Par exemple, les chercheuses et chercheurs ont souvent constaté une grande résilience chez les descendantes et descendants des personnes ayant vécu la Shoah.

Que voulez-vous lire?

Entre de bonnes mains avec la CSS

Coach de santé
Faites-vous conseiller personnellement sur des thèmes relatifs à la santé.
Découvrir le service
Vous dormez mal?
Le coaching du sommeil vous aide en cas de problèmes d’endormissement et de réveil nocturne.
Demander de l’aide
Analyser les symptômes
Recevoir une recommandation, prendre un rendez-vous médical, etc.
Découvrir l’appli Well