Régime ADN: une analyse ADN peut-elle aider à maigrir?

1169337385

Le régime ADN se fonde sur l’analyse métabolique. Un échantillon de salive permet de mettre en évidence un méta-type parmi les quatre existants. Ces méta-types donnent des informations sur l’efficacité avec laquelle l’organisme assimile les lipides, les protéines et les glucides.

Nutrigénétique

Le régime ADN fait partie d’un champ de recherche récent, la nutrigénétique, qui étudie le rapport entre nutrition et génétique. On cherche notamment à savoir si des maladies liées à l’alimentation sont influencées par les gènes.

Dans le cadre du régime ADN, on procède tout d’abord à un prélèvement de salive pour analyser les gènes métaboliques et leur interaction entre eux. Cette analyse doit permettre de tirer des conclusions sur la prédisposition génétique individuelle, c’est-à-dire de savoir quelle énergie l’organisme tire des lipides, des protéines et des glucides. Elle débouche sur quatre méta-types.

Méta-types

  • Le méta-type alpha (α) est celui qui assimile le mieux les aliments riches en protéines. Il faut donc réduire la part d’aliments riches en glucides et en lipides.
  • Le méta-type bêta (β) assimile bien non seulement les protéines, mais aussi les lipides. Pour ce type, on privilégiera une alimentation pauvre en glucides.
  • Le méta-type gamma (γ) assimile très bien les glucides. C’est pourquoi il faut réduire la part d’aliments riches en protéines et en lipides.
  • Le méta-type delta (δ) assimile aussi bien les glucides que les lipides. Pour ce type, on doit veiller à réduire l’apport en protéines.

Outre un plan alimentaire personnalisé établi sur la base de l’analyse, les méta-types doivent aussi donner des indications sur les types de sports à privilégier. On attribue à chaque méta-type des sports permettant une consommation calorique la plus importante possible, que ce soit en endurance ou en vitesse.

Le régime ADN fonctionne-t-il vraiment?

Le régime ADN peut aider à perdre du poids. En fin de compte, c’est la motivation qui fera du régime une réussite ou un échec. Il est souvent plus facile de changer ses habitudes alimentaires quand les recommandations sont personnalisées, comme c’est le cas avec le régime ADN.

Le fait que les conseils se fondent sur l’analyse des gènes ou sur d’autres données comme les valeurs sanguines ou les anciennes habitudes alimentaires semble ne pas avoir d’importance. Pour débourser moins d’argent, on peut donc sans problème faire appel à d’autres méthodes.

Frau sitzt mit Laptop am Esstisch
mycoach

Changer d’alimentation

Apprenez à vous nourrir de manière variée, équilibrée et complète.

Voici mycoach

Ce qu’en dit la science

Le constat est clair également du point de vue scientifique: jusqu’à présent, il n’existe aucun lien avéré entre prédisposition génétique et variation de poids. De plus, les tests ADN se limitent à quelques gènes seulement et coûtent extrêmement cher.

Concernant les tests génétiques actuels, nous estimons que les risques potentiels de surinterprétation ou d’interprétation erronée pour les clients sont plus élevés que l’utilité proclamée.
La société allemande de génétique humaine (GfH)

Si les résultats ne sont pas interprétés correctement, cela peut par exemple donner lieu à une carence nutritionnelle. Les personnes qui souhaitent absolument tester le régime ADN devraient donc demander l’avis d’un diététicien. Quoi qu’il en soit, un régime permet rarement de perdre du poids de manière saine et durable. Il faut opter pour un changement d’alimentation sur le long terme.

Que voulez-vous lire?

Entre de bonnes mains avec la CSS

Changer d’alimentation
Apprenez à vous nourrir de manière variée, équilibrée et complète.
Voici mycoach
Compte «santé»
Nous vous aidons à rester en forme et participons aux conseils nutritionnels.
En savoir plus
Hypertension
Que faire? Nous répondons à vos questions et vous aidons avec des conseils gratuits.
S’inscrire maintenant