L’insuffisance thy­ro­ïdi­en­ne ralentit tout

1300122458 1300122458

Lorsque la thyroïde ne produit pas suffisamment d’hormones, cela a des effets sur tout le corps. On se sent fatigué, apathique, on a froid, on prend du poids. Comme ces symptômes ne sont pas spé­ci­fi­ques, l’hypothyroïdie reste souvent inaperçue pendant longtemps.

Quels symptômes peuvent évoquer une hypothyroïdie?

Les signes d’insuffisance thyroïdienne sont très généraux, ce qui les rend difficiles à détecter. «On se sent un peu las, sans énergie, avec des difficultés de concentration», explique Hans Steinert, directeur du Centre de la thyroïde de la clinique Hirslanden de Zurich.

Symptômes caractéristiques

  • Apathie
  • Difficultés de concentration
  • Manque d’énergie
  • Prise de poids
  • Fatigue
  • Constipation
  • Perte de libido
  • Sensation fréquente de froid

Que se passe-t-il en cas d’insuffisance de la thyroïde?

En cas d’insuffisance thyroïdienne, ou hypothyroïdie dans le langage médical, la production d’hormones thyroïdiennes est réduite. Le corps manque donc d’hormones pour son métabolisme et d’autres activités importantes. La TSH, qui indique au cerveau quelle quantité d’hormones il faut produire, atteint des niveaux importants en cas d’insuffisance thyroïdienne.

Personnes concernées et facteurs de risque

Comme dans toutes les maladies de la glande thyroïde, les femmes sont plus souvent concernées que les hommes. Parmi toutes les formes d’insuffisance, la thyroïdite de Hashimoto est par­ti­cu­liè­re­ment fréquente. Le tabagisme ou le stress sont des facteurs de risque typi­ques de la thyroïdite de Hashimoto. En Suisse, entre 0,5 et 1% de la population souffre d’insuffisance thyroïdienne.

Comme le corps manque d’hormones thyroïdiennes, tout fonctionne plus lentement.

Thyroïdite de Hashimoto

La maladie de Hashimoto est une forme spécifique d’hypothyroïdie relativement fréquente en Suisse. Il s’agit d’une mala­die auto-immune qui consiste en une inflammation chronique de la glande thyroïde. Il existe deux formes d’évo­lu­tion de la maladie de Hashimoto:

  1. Dans l’une d’elles, on observe un gonflement de la glande thyroïde, qui par ailleurs fonctionne mal.
  2. Dans l’autre, l’inflammation chro­ni­que provoque un rét­ré­cis­se­ment de la glande thyroïde. Dans le langage médical, on appelle cela la forme «atrophique».

Traitement hormonal de substitution

En principe, on ne peut pas stopper une thyroïdite de Hashimoto. L’inflammation chronique cesse d’elle-même. Un traitement hormonal de substitution permet de compenser les hormones thyroïdiennes manquantes. «Beaucoup de personnes prennent des com­plé­ments alimentaires. Pourtant, cela n’a aucune influence sur la production d’hormones thyroïdiennes. Un bon équilibre de ces hormones garantit une bonne qualité de vie», affirme Hans Steinert. Lorsqu’on parvient à bien réguler la fonction de la glande thyroïde au moyen d’un traitement hormonal de substitution, l’alimentation peut contribuer à améliorer le bien-être.

Les primes 2022 en un coup d’oeil

Calculer la prime

Que voulez-vous lire?

Entre de bonnes mains avec la CSS

Aller chez le médecin?
Vérifiez vos symptômes et recevez un conseil médical.
Découvrir myGuide
Coach de santé personnel
Faites-vous conseiller sur des thèmes relatifs à la santé.
Envoyer une question
Second avis médical
Demandez un second avis médical. C’est gratuit et simple.
Il faut l'operation?