Rhumatismes: comment s’expliquent ces douleurs?

Rheuma: Symptome und Behandlung

La plupart d’entre nous a déjà entendu parler des rhumatismes. En Suisse, quelque deux millions de personnes souffrent de troubles rhumatismaux. Mais qu’entend-on par «rhumatismes»?

Définition

Le terme de rhumatisme est un terme générique qui regroupe 200 maladies se distinguant par des causes, un déroulement et des troubles divers. Leur point commun: elles touchent en règle générale l’appareil locomoteur, soit les articulations, le rachis et les parties molles telles que les muscles, les tendons et ligaments mais aussi les os. Le système nerveux ou les organes comme le cœur, les reins, les poumons, les intestins, la peau ou les yeux peuvent également être concernés.

Les symptômes dépendent de la maladie qui touche la personne. Les rhumatismes peuvent s’installer sur des années en toute discrétion. Cependant, ils se caractérisent presque toujours par des douleurs. A l’heure actuelle, il est possible de contrôler et de traiter la plupart des troubles rhumatismaux.

Quelles maladies rhumatismales existe-t-il?

Les rhumatismes inflammatoires

Les maladies rhumatismales inflammatoires comprennent plus de 100 tableaux cliniques. Quelques exemples:

  • Goutte
  • Polyarthrite rhumatoïde
  • Arthrite juvénile
  • Polymyalgie
  • Maladie de Bechterew
  • Arthrite psoriasique
  • Syndrome de Sjögren
  • Lupus érythémateux

Ces maladies peuvent survenir à tout âge, lorsque le système immunitaire attaque les tissus de son propre organisme. On parle alors de maladie auto-immune.

Les rhumatismes dégénératifs

Les rhumatismes dégénératifs comprennent entre autres l’arthrose, soit l’usure du cartilage d’une articulation. Maladie rhumatismale la plus fréquente, elle touche généralement les personnes d’un certain âge.
Parmi les autres maladies du tissu osseux ou conjonctif, on compte notamment l’ostéoporose, l’ostéopénie, l’ostéogenèse imparfaite (maladie des os de verre) ou les rhumatismes des parties molles tels que la fibromyalgie. Les lésions de surcharge comme les tendinites, l’épicondylite, l’épine calcanéenne ainsi que les maux de dos chroniques font aussi partie des rhumatismes dégénératifs.

Les symptômes

Il n’est pas possible de dresser une liste des symptômes caractérisant les rhumatismes. Les signes révélateurs sont souvent des douleurs musculaires et plus généralement dans les parties molles. Pour le reste, les symptômes varient beaucoup selon chaque tableau clinique.

Prévenir les rhumatismes

Pour de nombreuses maladies rhumatismales, les causes sont encore floues. Toutefois, un mode de vie sain peut contribuer à réduire le risque de développer certaines formes de rhumatismes. Quelques conseils:

Activité physique

Il est indispensable de solliciter régulièrement les articulations en cas de rhumatismes. En effet, mettre à contribution et bouger les articulations de façon saine est la seule manière de produire le liquide synovial, qui protège le cartilage de l’usure et qui lui permet de rester en bon état. Des activités bénéfiques sont par exemple:

  • Le vélo
  • La randonnée et la marche rapide
  • Le ski de fond classique
  • Le qi gong ou le tai chi
  • Le yoga
  • La natation

Alimentation

L’effet d’une alimentation saine sur les rhumatismes est sujet à discussion. Des études montrent cependant qu’un régime méditerranéen aurait des répercussions positives sur les personnes souffrant de rhumatismes inflammatoires. En somme:

  • Privilégier l’huile d’olive au lieu des graisses animales (beurre, crème, saindoux)
  • Préférer le poisson à la viande
  • Manger beaucoup de légumes et de fruits
  • Consommer des noix

Posture

Une posture active prévient les tensions musculaires: position debout ou assise avec le dos droit, la tête droite, les pieds écartés à la largeur des hanches et bien ancrés dans le sol, les épaules détendues. En outre, il convient de changer régulièrement de position (assis, debout, couché).

Ni tabac ni alcool

Le tabac est néfaste pour les os et le cartilage. Il est prouvé que, chez les non-fumeurs, les rhumatismes sont moins sévères et que les médicaments permettent de mieux contrôler la progression de la maladie. Il en va de même pour l’alcool, c’est pourquoi il faudrait en limiter la consommation.

Quelles sont les possibilités de traitement?

Pour lutter contre les rhumatismes, une prise en charge rapide et ciblée est fondamentale. Plus le traitement est précoce, plus les chances de succès sont bonnes. Les possibilités divergent selon les patients. Les traitements proposés le plus fréquemment sont les suivants:

Physiothérapie et ergothérapie

La physiothérapie permet de conserver et d’améliorer la mobilité, la fonction articulaire ainsi que la force musculaire. En outre, l’ergothérapeute aide les personnes concernées à rester autonomes malgré leur mobilité réduite. Il leur présente notamment des astuces (comment ouvrir une bouteille en plastique malgré les douleurs) et explique l’utilisation de moyens auxiliaires.

Médicaments

En cas d’affections rhumatismales dégénératives comme les maux de dos, l’arthrose légère ou les rhumatismes des parties molles, on privilégie la prise d’analgésiques, donc de médicaments antidouleurs sans effet anti-inflammatoire. Les médicaments anti-inflammatoires exempts de cortisone, dits antirhumatismaux non stéroïdiens (AINS), sont employés lorsque les analgésiques ne sont pas suffisamment efficaces ou en cas de maladies inflammatoires.

Sources

Que voulez-vous lire?

Entre de bonnes mains avec la CSS

Dois-je aller chez le médecin?
myGuide analyse vos symptômes et vous donne des conseils.
Ouvrir myGuide
Trouvez le meilleur hôpital
La comparaison des hôpitaux par la CSS vous aide à faire votre choix.
Démarrer QualiCheck
L’intervention est-elle nécessaire?
Demandez un second avis médical. C’est gratuit, simple et rapide.
Vérifier maintenant