Infection à chlamydia: symptômes, traitement et causes

640359941

L’infection à chlamydia est l’une des infections sexuellement trans­missibles les plus fréquentes. Elle se manifeste par divers symptômes chez les femmes et les hommes, mais peut aussi être asymptomatique. Nous vous expliquons quelles peuvent être les complications et quel traitement s’avère efficace.

Que sont les chlamydias?

Les chlamydias sont des bactéries. Il en existe plusieurs sortes qui provoquent différentes maladies chez l’être humain. Quand on parle de chlamydia, on désigne généralement la maladie sexuellement transmissible, c’est-à-dire l’infection des voies urinaires et des organes sexuels par la chlamydia trachomatis. L’infection à chlamydia trachomatis est l’une des maladies sexuellement transmissibles les plus fréquentes dans le monde.

Symptômes d’une infection à chlamydia

Les symptômes les plus typiques d’une infection à chlamydia sont des pertes, une sensation de brûlure en urinant et des démangeaisons au niveau des parties génitales. Toutefois, les symptômes sont souvent peu ou non perceptibles. Si des symptômes apparaissent, cela se produit généralement 2 à 6 semaines après l’infection. Les symptômes sont différents entre les femmes et les hommes.

Symptômes chez la femme

Chez la femme, une infection à chlamydia provoque généralement une inflammation de l’urètre (urétrite) ou du col de l’utérus (cervicite). Elle se caractérise par:

  • pertes visqueuses, purulentes, souvent fortement odorantes
  • envie fréquente d’uriner
  • sensation de brûlure et douleurs en urinant

Autres symptômes possibles de l’infection à chlamydia chez la femme:

Douleurs au bas-ventre, démangeaisons au niveau des parties intimes, douleurs lors des rapports sexuels, pertes anales

Symptômes chez l’homme

Le premier signe d’une infection à chlamydia chez l’homme est une inflammation de l’urètre (urétrite). Elle se caractérise par:

  • sensation de brûlure et douleurs en urinant
  • des pertes purulentes par l’urètre (au bout du pénis), surtout le matin
  • des démangeaisons au niveau des parties intimes

Autres symptômes possibles de l’infection à chlamydia chez l’homme:

Douleurs lors des rapports sexuels, douleurs aux testicules, démangeaisons au niveau des parties intimes, pertes anales

Symptômes en cas d’infection à la suite de rapports oraux et anaux

Chez les hommes et les femmes, lors des rapports anaux, les chlamydia pénètrent également dans le rectum, ce qui peut provoquer une inflammation de ce dernier (proctite). Beaucoup de personnes concernées ne le remarquent pas, car elles n’ont aucun symptôme. D’autres se plaignent de symptômes tels que des pertes, des démangeaisons anales ou du sang dans les selles.

Lors des rapports oraux, les chlamydias peuvent provoquer une inflammation de la gorge. Il en résulte des douleurs lors de la déglutition ainsi qu’une gorge et un cou rouges. Dans certains cas, les chlamydias envahissent aussi les muqueuses des yeux et provoquent une conjonctivite.

Quelles que soient les préférences sexuelles, de nombreuses infections à chlamydia ne se manifestent que très peu, voire pas du tout.

Infection à chlamydia sans symptômes (asymptomatique)

Selon l’Office fédéral de la santé publique (OFSP), une infection à chlamydia occasionne peu de symptômes, voire n’en occasionne aucun, chez environ 70% des femmes et 30% des hommes. Les spécialistes parlent alors d’infection asymptomatique. Comme de nombreuses personnes concernées ressentent peu de symptômes, voire n’en ressentent aucun, il y a un risque que l’infection ne soit pas détectée et donc pas traitée pendant des années. Cela peut avoir de graves conséquences.

Complications et séquelles

Chez la femme, une infection non détectée peut avoir pour conséquence que les bactéries se propagent aux trompes de Fallope et aux ovaires. Cela entraîne une inflammation des trompes et des ovaires (annexite) ou une maladie inflammatoire pelvienne. Dans les cas les plus graves, il peut y avoir des séquelles importantes, comme des douleurs chroniques au bas-ventre et une infertilité. Les spécialistes estiment qu’un cas sur deux d’infertilité est dû à une infection à chlamydia. En outre, en cas de grossesse, le risque que l’ovule fécondé se fixe en dehors de l’utérus augmente (grossesse extra-utérine).

Chez l’homme, les bactéries peuvent remonter jusque dans la prostate, les testicules et l’épididyme. Cela se traduit par une inflammation de la prostate (prostatite), des testicules ou de l’épididyme (orchite et épididymite), ce qui peut entraîner une stérilité.

Diagnostic: voici comment se faire dépister

En cas de suspicion de chlamydia, vous pouvez vous faire dépister par votre gynécologue ou votre urologue, qui fera alors un frottis. Chez la femme, il s’agit d’un frottis du col de l’utérus, et chez l’homme, d’un frottis de l’urètre. Ce prélèvement est envoyé en laboratoire. Il permet de déterminer si une infection à chlamydia trachomatis est présente.

Autotest à domicile

Il existe aussi des tests à effectuer à domicile, disponibles en pharmacie ou sur Internet. Toutefois, les résultats de ces tests ne sont pas fiables. C’est pourquoi il est préférable de consulter votre médecin.

Traitement de l’infection à chlamydia

Une infection à chlamydia se traite avec des antibiotiques. La durée du traitement est comprise entre un et quatorze jours, en fonction de l’antibiotique. La ou le partenaire doit également suivre le traitement afin d’éviter un effet ping-pong, à savoir une nouvelle contamination par la ou le partenaire après un traitement contre la chlamydia.

Combien de temps les chlamydias restent-elles contagieuses après un traitement aux antibiotiques?

Il n’existe pas de valeurs de référence générales, car la durée du traitement varie selon le médicament. Pour plus de sécurité, il vaut mieux se refaire tester.

Motifs de contagion

Les rapports sexuels non protégés sont la principale cause d’infection à chlamydia, mais il y existe aussi d’autres motifs.

  • Rapports sexuels non protégés
    Les chlamydias se transmettent le plus souvent lors d’une relation sexuelle non protégée (rapport vaginal ou anal). Elles entrent en contact direct avec les muqueuses ou les fluides corporels. Plus rarement, en cas de rapport oraux, elles peuvent entraîner une infection de la gorge.
  • Caresses et sex-toys
    Une transmission indirecte par contact lors de caresses ou de l’utilisation commune de sex-toys est également possible.
  • Transmission par les yeux et les mains
    Plus rarement, des chlamydias peuvent se transmettre par les sécrétions oculaires contaminées (via les mains). Cela provoque toutefois non pas une infection des voies urinaires et des organes sexuels, mais une conjonctivite.
  • Accouchement
    Si une femme enceinte a une infection à chlamydia, les bactéries peuvent être transmises au nouveau-né lors de l’accouchement.

Peut-on attraper une infection à chlamydia en embrassant quelqu’un?

Normalement non, car les chlamydias ne sont pas présentes dans la salive. Il y a toutefois une chance infime d’une transmission de gorge à gorge en cas de baiser avec la langue. Une infection à chlamydia dans la gorge guérit normalement d’elle-même, sans aucun symptôme.

Peut-on contracter une infection à chlamydia dans le bain ou à la piscine?

Une infection des organes sexuels par l’eau de la piscine est hautement improbable sauf en contact direct avec les muqueuses par pénétration. Une conjonctivite bactérienne due à des chlamydias est toutefois possible.

Quand faut-il consulter une ou un médecin?

Vous devriez consulter une ou un médecin dans les cas suivants:

  • En cas de démangeaisons, de sensation de brûlure ou de pertes au niveau des parties génitales
  • Après des rapports sexuels à risque, c’est-à-dire les rapports non protégés avec des partenaires non réguliers
  • Si la ou le partenaire a une maladie sexuellement transmissible

Que puis-je faire moi-même?

  • Pas de rapport sexuel sans préservatif masculin, féminin ou digue dentaire
  • Pas de sperme ou de sang dans la bouche, ne pas l’avaler
  • Si vous changez régulièrement de partenaire ou avez plusieurs partenaires sexuels: avec un/e médecin ou un/e autre spécialiste, discutez des maladies sexuellement transmissibles et demandez si des tests sont nécessaires.

Sources:

Entre de bonnes mains avec la CSS

Soulager les tensions

Testez l’application medicalmotion pendant une semaine gratuitement.
Vers l’offre

Analyser les symptômes

Recevoir une recommandation, prendre un rendez-vous médical, etc.
Découvrir l’appli Well

Coach de santé

Faites-vous conseiller personnellement sur des thèmes relatifs à la santé.
Découvrir le service