Du jogging en hiver: les conseils principaux

915480816 915480816

C’est lorsqu’il fait un temps glacial que l’on voit qui sont les vrais héros. Neige, vent, froid? Pas d’excuse: avec ces conseils, entraînez-vous de manière optimale en hiver et sachez quand une pause dans le jogging s’impose.

Du jogging en hiver pour ren­for­cer le système immunitaire

S’entraîner pendant la saison froide permet non seulement de rester en forme, mais aussi de conserver son niveau d’entraî­ne­ment de l’été et de combattre les calories super­flues. Un entraînement de course à pied modéré en plein air est également un excellent stimulant pour le système immunitaire.

Par basses températures, vous êtes peut-être même capable de courir plus vite et de faire de plus longues distances qu’en été. Quand il fait chaud, le sang doit empêcher la peau de surchauffer. L’air frais permet en revanche au sang de mieux irriguer le coeur et les muscles.

Respirer correctement et réduire son allure

Veillez à réduire votre allure lorsqu’il fait froid et, si possible, à toujours respirer par le nez en hiver. En effet, les personnes qui courent à plein régime par des températures négatives nuisent inutilement à leur système cardiovasculaire et risquent une irritation des voies respiratoires ou un asthme lié au froid dans les cas les plus graves.

Les muqueuses sont également sensibles à l’air froid: elles s’assèchent rapidement et deviennent ainsi plus fragiles face aux virus. En revanche, si l’on réduit l’intensité de l’activité physique, la respiration est moins profonde, ce qui fait que moins d’air froid arrive dans les voies respiratoires.

Jusqu’à -15 degrés, le corps parvient à réchauffer l’air inhalé de sorte que les bronches ne subissent pas de dommages.

Ne pas oublier de s’échauffer

Prenez du temps pour vous échauffer. Que ce soit en montant quelques volées d’escaliers, en faisant des pompes ou en sautant à la corde dans l’appartement, le fait de s’échauffer réduit le risque de blessure. Démarrez tranquillement et augmentez le rythme au bout d’environ dix minutes.

Penser au retour au calme en fin de sortie

Ralentissez à la fin de votre course et détendez aussi vos épaules et vos poignets. Nos conseils après la course à pied: grâce à des étirements statiques, vous relâchez la tension dans les muscles de vos jambes. La balle pour fascias aide aussi à détendre les muscles.

Attention en cas de refroidissement

Faites attention si vous souffrez d’un refroidissement. En faisant du sport dans cet état, on met son système immunitaire deux fois plus sous pression. Découvrez quel entraînement est judicieux en cas de refroidissement.

Froid aux mains et aux pieds

Vous transpirez, mais vous avez quand même froid aux mains et aux pieds? C’est une réaction biologique normale. En raison du froid, l’organisme se met en alerte et essaie de maintenir de la chaleur dans tous les organes vitaux. Pour ce faire, il récupère de la chaleur là où elle est le moins nécessaire, c’est-à-dire aux extrémités.

Boire beaucoup en hiver aussi

Lorsqu’il fait froid, on n’a pas très soif, mais l’organisme a toujours besoin d’autant de liquide que le reste du temps. Avec l’air sec produit par le chauffage, l’évaporation augmente, c’est pourquoi il faut boire au moins deux litres d’eau par jour.

Quand on pratique en plus un sport d’endurance, il faut boire encore davantage. Les tisanes à base de fruits ou d’herbes sans sucre sont saines et permettent de varier les plaisirs. En buvant de l’eau citronnée, vous renforcez en plus vos défenses immunitaires.

Boire des liquides chauds permet de s’hydrater plus facilement en hiver et réchauffe de l’intérieur.

Pas d’excuse: adaptez-vous à la météo

Le temps est particulièrement maussade? Restez flexible et adaptez votre entraînement en cas de neige, de vent ou de froid. Il peut être un peu plus court ou moins intense. Forgez votre volonté et ne vous découragez pas si la météo est mauvaise. Vous vous sentirez bien mieux après votre entraînement.

Choisissez les bons vêtements de jogging. Lorsqu’il fait sombre, portez une veste réfléchissante et, si possible, une lampe frontale. Et n’oubliez pas votre bonnet, car une grande partie de la chaleur corporelle s’évacue par la tête. Privilégiez de bonnes chaussures de course, qui protègent efficacement de l’humidité et procurent un meilleur maintien.

Courir en groupe pour se motiver

Les bénéfices de l’entraînement en groupe sont multiples: à plusieurs, il est beaucoup plus facile de partir courir dans le froid ou l’obscurité. Cela éveille en outre l’esprit sportif et permet d’atteindre ses objectifs plus vite. Que ce soit avec un groupe de coureuses et coureurs, votre partenaire, des amies et amis ou des collègues, il vaut la peine d’essayer. Une discussion sympathique aide à oublier l’effort qu’on est en train de fournir.

S’entraîner à la maison

Et pour les personnes qui ne peuvent pas se résoudre à faire du sport en plein air lorsqu’il fait froid, il y a de nombreuses possibilités de pratiquer une activité physique en restant au chaud. Nous vous y aidons en vous proposant des vidéos intéressantes. C’est parti!

Entre de bonnes mains avec la CSS

Soulager les tensions
Testez l’application medicalmotion pendant une semaine gratuitement.
Vers l’offre
Analyser les symptômes
Recevoir une recommandation, prendre un rendez-vous médical, etc.
Découvrir l’appli Well
Coach de santé
Faites-vous conseiller personnellement sur des thèmes relatifs à la santé.
Découvrir le service