Cécité des neiges: coup de soleil aux yeux

Cécité des neiges: coup de soleil aux yeux

Du soleil et de la neige: que demander de plus? Attention toutefois à ne pas oublier de se protéger les yeux: une exposition trop forte aux rayons ultraviolets peut déclencher une cécité des neiges.

Définition

Un «coup de soleil aux yeux»: voilà comment les spécialistes décrivent la cécité des neiges. En effet, si une exposition excessive aux UV est dangereuse pour la peau du visage ou du corps, elle peut aussi brûler la cornée. Quand la couche externe de la cornée se détache ou se déchire, les terminaisons nerveuses sont exposées, ce qui est très douloureux (cf. symptômes).

En hiver, le danger est important parce que la glace et la neige réfléchissent la lumière UV, ce qui provoque un rayonnement indirect supplémentaire. Le risque est encore accru pour les adeptes des sports d’hiver: avec l’altitude, l’intensité du rayonnement augmente car l’épaisseur de l’atmosphère diminue.

Outre la cécité des neiges, le terme ophtalmie des neiges est utilisé couramment. Les spécialistes parlent de kératose actinique ou de photokératite. La neige n’est pas le seul facteur de risque de lésions de la cornée: celles-ci peuvent aussi survenir à la plage ou lors de travaux de soudure. Dans ce cas, il convient également de porter des lunettes de soleil ou un masque de protection pour les yeux.

Symptômes

Comme pour un coup de soleil normal, les douleurs dues à une cécité des neiges ne se manifestent pas immédiatement, mais après 3 à 12 heures environ, et souvent le soir ou la nuit. Les symptômes suivants sont caractéristiques:

  • Fortes douleurs oculaires, quasiment insupportables
  • Larmoiement accru
  • Sensation de sable dans les yeux
  • Rougeurs, irritations, démangeaisons oculaires
  • Sensibilité à la lumière
  • Fermeture forcée des yeux pouvant aller jusqu’au spasme des paupières
  • Troubles visuels

Se rendre impérativement chez le médecin

Même si la cornée se régénère seule et que les symptômes s’atténuent en général après un ou deux jours, il faut impérativement consulter un ophtalmologue. Il pourra déterminer l’ampleur des lésions de la cornée. Si de fortes brûlures sont ressenties, il se peut, sans traitement médical, qu’il reste des séquelles, qui nuiront à l’acuité visuelle. Une autre conséquence peut être de souffrir en permanence de sécheresse oculaire. En revanche, contrairement à ce que suggère le mot «cécité», il n’y a pas de risque de devenir aveugle. 

Soulager la douleur

Après avoir vu le médecin, des remèdes simples peuvent soulager:

  • Eviter la lumière vive et se reposer dans une pièce assombrie.
  • Placer une serviette froide et humide sur les yeux pour calmer la douleur.
  • Ne se frotter les yeux en aucun cas.
  • Mettre le collyre ou la pommade ophtalmique prescrit/e par le médecin et/ou prendre un analgésique.
  • De plus, les ophtalmologues soignent la cornée avec des pansements oculaires doux.

Jamais sans lunettes de soleil

Il faudrait éviter d’endommager à plusieurs reprises les tissus de la cornée. La prévention est très simple: porter systématiquement des lunettes de soleil ou de ski avec une protection suffisante contre les UV. Ces produits sont reconnaissables à la marque CE.

Et pour la monture, il faut veiller à ce que les yeux soient protégés des rayons lumineux qui viennent du dessus et des côtés. De plus, il est recommandé de se couvrir la tête. Attention: ce n’est pas parce que des verres sont foncés qu’ils assurent une meilleure protection solaire. Des verres clairs ou transparents peuvent être efficaces.

Que voulez-vous lire?

Entre de bonnes mains avec la CSS

Dois-je aller chez le médecin?
myGuide analyse vos symptômes et vous donne des conseils.
Ouvrir myGuide
Trouvez le meilleur hôpital
La comparaison des hôpitaux par la CSS vous aide à faire votre choix.
Démarrer QualiCheck
L’intervention est-elle nécessaire?
Demandez un second avis médical. C’est gratuit, simple et rapide.
Vérifier maintenant