Grippe: se faire vacciner ou pas?

1213760977 1213760977

Se faire vacciner contre la grippe: oui ou non? Beaucoup se posent cette question, surtout dans le contexte d’une éventuelle deuxième vague du coronavirus. Pour qui la vaccination peut-elle être utile et quelle protection offre-t-elle?

Quelle est la fréquence de la grippe?

La grippe (ou influenza) est une maladie infectieuse très contagieuse des voies respiratoires supérieures. Elle est causée par des virus influenza et transmise par gouttelettes ou par contact. En Suisse, il y a chaque année entre novembre et avril des épidémies qui touchent 5 à 10% des adultes et 20 à 30% des enfants. On estime qu’en une saison, plusieurs milliers de personnes sont hospitalisées à cause de la grippe ou de ses conséquences, et que plusieurs centaines d’entre elles en meurent.

A quoi reconnaît-on une grippe?

Contrairement à un refroidissement, la grippe est caractérisée par l’apparition soudaine de symptômes puissants, notamment d’une fièvre supérieure à 38 degrés, de frissons, de maux de gorge et de difficultés à avaler, de maux de tête, de douleurs musculaires et articulaires, et parfois de difficultés respiratoires. Chez les enfants, la diarrhée et les douleurs abdominales peuvent être les principaux symptômes. Chez les personnes âgées, la grippe peut aussi se dérouler sans fièvre.

Quand une grippe peut-elle devenir dangereuse?

Le virus lui-même ou d’autres infections bactériennes peuvent entraîner des complications. Les plus fréquentes sont les problèmes respiratoires, les inflammations de l’oreille moyenne ou la pneumonie. Certaines personnes sont particulièrement vulnérables (cf. la question suivante).

A quelles personnes la vaccination contre la grippe est-elle recommandée?

  • Personnes à partir de 65 ans
  • Femmes enceintes et femmes ayant accouché au cours des quatre dernières semaines
  • Enfants prématurés à partir de six mois au cours des deux premières saisons grippales
  • Personnes (âgées de six mois ou plus) souffrant d’une maladie chronique du cœur ou des poumons, de troubles métaboliques, d’une déficience immunitaire ou dont l’indice de masse corporelle est supérieur à 40
La vaccination saisonnière contre la grippe est recommandée aux personnes présentant un risque accru de complications.

En outre, selon la recommandation de l’Office fédéral de la santé (OFSP), les personnes qui ont des contacts professionnels ou privés réguliers avec les groupes à risque susmentionnés, tels que les professionnels de la santé ou les membres de leur famille, devraient se faire vacciner. Cela réduit le risque de contagion. Information importante: on est contagieux un à deux jours avant l’apparition de la maladie. Cela implique un risque de propagation inaperçue du virus de la grippe.

Quand faudrait-il se faire vacciner?

Le moment optimal pour la vaccination contre la grippe se situe entre mi-octobre et mi-novembre. Toutefois, elle peut être utile à un stade ultérieur, même lorsque la vague de grippe a déjà commencé. La protection vaccinale dure environ six mois et doit être renouvelée chaque année.

Qu’est-ce qui change à cause du coronavirus?

«Les recommandations pour cette année restent inchangées», répond l’OFSP. Mais il faut promouvoir encore plus intensément la vaccination contre la grippe, car si les cas de COVID-19 augmentent fortement à l’automne en même temps qu’une vague de grippe, cela pourrait mettre en péril le système de santé. C’est pourquoi la Confédération est en train de prévoir davantage de doses de vaccin. A ce jour, environ 1,2 million de doses étaient disponibles chaque année. Cela correspond approximativement au nombre de personnes vaccinées jusqu’à présent par an.

Disposition à se faire vacciner

Quelle est l’efficacité de la vaccination contre la grippe?

En moyenne, les personnes vaccinées sont deux fois moins touchées par l’influenza que les personnes non vaccinées. Cependant, la vaccination ne protège pas aussi bien chaque hiver. Des études donnent une efficacité allant de 20 à 80%.

Ces variations dépendent de plusieurs facteurs:

  • Etant donné que les virus de l’influenza évoluent d’année en année, le vaccin doit être recomposé à chaque fois, ce qui se fait déjà en février pour l’hiver suivant. C’est ainsi qu’il peut arriver que l’on vaccine contre quelque chose qui ne circule plus sous la même forme.
  • La vaccination est moins efficace chez les personnes âgées et chez les personnes souffrant d’une maladie chronique, en particulier celles qui ont un affaiblissement du système immunitaire.
Mann liegt krank auf dem Sofa
myGuide

Dois-je aller chez le médecin?

myGuide analyse vos symptômes et vous donne des conseils.

Ouvrir myGuide

Quelle est la disposition à se faire vacciner?

Selon les directives de l’OMS, un taux de vaccination de 75% serait souhaitable pour les groupes à risque. Selon une récente étude de santé mandatée par la CSS, le taux de vaccination en Suisse est beaucoup plus faible. Sur un total de 4'217 personnes interrogées, 18% ont déclaré se faire vacciner contre la grippe chaque année. La majorité des adultes (71%) renoncent totalement à la vaccination. Toutefois, la disposition à se faire vacciner dépend de l’âge: alors que 40% des personnes âgées de plus de 64 ans se font vacciner contre la grippe chaque année, seulement 7% des personnes âgées de 18 à 34 ans le font.

Faut-il d’autres stratégies de vaccination?

Cette question fait l’objet de discussions au sein des milieux professionnels internationaux. L’une des approches est la suivante: au lieu d’une recommandation générale à l’intention des personnes âgées, il faudrait vacciner le plus grand nombre possible d’enfants et d’adolescents contre la grippe, comme c’est le cas dans certains pays européens, notamment en Finlande. En effet, la réponse immunitaire est plus prononcée chez les enfants. En outre, les jeunes, en particulier les écoliers, sont plus nombreux à répandre le virus à cause de leurs nombreux contacts sociaux étroits. La fondation allemande «Warentest» recommande également cette voie et s’écarte ainsi de la recommandation de la commission permanente de vaccination de l’Institut Robert Koch.

Une vaccination contre la grippe peut-elle déclencher une grippe?

Les vaccins utilisés en Suisse contiennent des composants viraux inactivés qui ne peuvent eux-mêmes déclencher la grippe.

  • Cependant, 5 à 10% des personnes vaccinées peuvent présenter des effets indésirables grippaux tels que la fièvre, des douleurs musculaires ou un mal-être. Les symptômes disparaissent le plus souvent après un à deux jours.
  • De plus, il faut environ deux semaines pour que la vaccination fasse effet. Pendant cette période, on peut contracter la grippe.
  • En outre, il est possible de contracter un refroidissement qui n’est pas causé par des virus de l’influenza mais qui est confondu avec une grippe.
  • D’autres effets indésirables peuvent survenir, mais ils sont rares. Il s’agit notamment d’urticaire, d’œdème, d’asthme allergique ou de réactions allergiques graves (choc anaphylactique).
  • Les troubles neurologiques tels que le syndrome de Guillain-Barré (un cas par million de personnes vaccinées) sont extrêmement rares.

Quelles autres possibilités de protection contre la grippe existe-t-il?

Des règles d’hygiène et de conduite simples, qui protègent également contre le coronavirus, sont utiles. Elles n’offrent aucune garantie de rester en bonne santé, mais peuvent réduire le nombre d’infections:

  • Se laver soigneusement les mains à l’eau et au savon plusieurs fois par jour. Ne pas se toucher le visage avec les mains non lavées.
  • En cas d’éternuement ou de toux, tenir un mouchoir en papier devant la bouche et le nez, puis le jeter à la poubelle après utilisation. Ensuite, se laver les mains.
  • Si on n’a pas de mouchoir à portée de main: éternuer ou tousser dans le creux du coude.
  • En cas de symptômes grippaux, rester chez soi et attendre d’être complètement guéri/e. .
  • Bei Grippesymptomen zu Hause bleiben, sich vollständig auskurieren.

Vaccination en pharmacie

Désormais, dans la plupart des cantons, il est possible de se faire vacciner contre la grippe en pharmacie. De nombreux pharmaciennes et pharmaciens disposent d’une attestation de formation continue correspondante. Sur la page Internet le vaccination en pharmacie se trouve une liste de toutes les pharmacies participantes. Dans le cadre du compte «santé», la CSS participe aux coût.


Sources:

Que voulez-vous lire?

Entre de bonnes mains avec la CSS

Dois-je aller chez le médecin?
myGuide analyse vos symptômes et vous donne des conseils.
Ouvrir myGuide
Trouvez le meilleur hôpital
La comparaison des hôpitaux par la CSS vous aide à faire votre choix.
Démarrer QualiCheck
L’intervention est-elle nécessaire?
Demandez un second avis médical. C’est gratuit, simple et rapide.
Vérifier maintenant