Douleurs articulaires du­rant la ménopause: que faire?

1289170601 1289170601

Les douleurs articulaires sont parmi les maux les plus fréquents lorsqu’on avance en âge. Il n’est pas rare de les voir aussi apparaître durant la méno­pause. Grâce à des exercices qui peuvent facilement s’intégrer dans le quotidien, vous retrouverez toute votre joie de vivre.

D’où viennent les dou­leurs aux articulations?

Les personnes âgées sont parti­cu­lière­ment touchées par les douleurs arti­cu­laires. Les douleurs apparaissent souvent comme symptômes de l’arthrose, une usure des arti­cu­la­ti­ons. Parmi les autres causes, on trouve également les rhu­ma­tis­mes, la goutte ou le déficit en oestro­gè­ne pendant la ménopause. Toutes les arti­cu­la­ti­ons peuvent être concernées, mais l’arthralgie se manifeste le plus souvent au niveau des doigts, dans le genou ou la hanche.

Douleurs articulaires pendant la ménopause

La diminution de la production d’oestro­gè­nes chez les femmes durant la méno­pause se répercute également sur les articulations. Lorsque le niveau d’oestro­gè­ne diminue, le corps est moins bien irrigué ce qui entraîne un ralentissement de l’apport en nutriments. De plus, la douleur est perçue plus intensément en raison de l’absence des hormones qui l’atténuent habituellement. C’est pour­quoi bon nombre de femmes souffrent de douleurs ou de raideurs articulaires à la ménopause. Le mouvement est alors le meilleur des remèdes: des exercices ciblés permettent de soulager la douleur tout en favorisant la circulation sanguine.

Identifier le manque d’oestro­gè­nes comme la cause des douleurs articulaires

Les antécédents médicaux peuvent donner un indice quant à l’origine des douleurs dues à un manque d’oestro­gè­ne. Si la femme concernée n’a jamais ressenti aucun problème en lien avec les articulations avant la méno­pause, il s’agit probablement d’un déficit hormonal. Il est néanmoins conseillé de consulter un médecin en cas de douleurs intenses. Un traitement hormonal de substitution éclaircirait certes ra­pi­de­ment la situation, mais n’est indiqué qu’après consultation médicale en raison des risques qu’il peut impliquer pour la santé.

Conseils pour lutter cont­re les douleurs articulaires

Privilégiez les mouvements doux et une alimentation équilibrée. Vos articulations vous seront reconnaissantes si vous faites le plus de mouvements possible tout en douceur. Une douche écossaise ou un massage de l’articulation con­cer­née stimule sen­si­ble­ment la circulation sanguine. Si la douleur est aiguë, il est important de garder l’arti­cu­la­tion touchée au repos, d’y appliquer du froid et de la surélever. Vous pouvez avoir recours aux méthodes de froid clas­si­ques ou alors appliquer une huile appropriée comme la menthe poivrée.

Le mouvement: stimuler les articulations

Les douleurs à la mobilisation con­sti­tu­ent un problème fréquent en cas d’arti­cu­la­tions douloureuses. Des exercices ciblés permettront de stimuler les articulations rouillées et d’assurer un renouvellement régulier du liquide synovial. La natation, le vélo et le ski de fond constituent des activités idéales, sans oublier le walking, le yoga ou l’aquafit. Ces sports favorisent la cir­cu­la­tion sanguine, assurant ainsi un bon apport en nutri­ments au cartilage, aux os et aux tissus conjonctifs. Un ren­force­ment musculaire autour des articulations prévient également les douleurs.

Alimentation: venir à bout des douleurs

Une cuisine riche en légumes, accom­pa­gnée d’épices variées et faisant la part belle au poisson procurera à votre corps tous les nutriments nécessaires et lui permettra de se maintenir en forme.

  • Les antioxydants présents dans les légumes renforcent le système immunitaire.
  • Le curcuma, le poisson et l’huile de lin ont un effet anti-inflammatoire.
  • Les légumes verts à feuilles comme les épinards ou la salade ont un effet analgésique.

Les douleurs peuvent également être ressenties plus intensément si votre taux de sérotonine est bas. L’hormone du bonheur se trouve par exemple dans les flocons d’avoine, les noix de cajou, le chocolat ou le lait. Enfin, l’huile d’olive contient une substance qui agit à la manière de l’ibuprofène, un principe actif présent dans de nombreux antidouleurs.

Traiter les douleurs articulaires pendant la ménopause

Si vous ressentez des douleurs dans les grandes articulations comme le genou ou la hanche, il faut non seulement bouger le plus possible mais aussi envi­sa­ger des thérapies naturelles comme l’acupuncture ou un traitement à base de gélules d’huile de poisson (les acides gras oméga-3 ont une action anti-inflammatoire). Si les articulations de vos doigts vous font souffrir pendant la ménopause, vous pouvez les détendre avec des massages réguliers ou des boules d’exercice spéciales.

Que voulez-vous lire?

Entre de bonnes mains avec la CSS

Analyser les symptômes
Recevoir une recommandation, prendre un rendez-vous médical, etc.
Découvrir l’appli Well
Coach de santé
Faites-vous conseiller personnellement sur des thèmes relatifs à la santé.
Découvrir le service
Second avis médical
Demandez un deuxième avis gratuit, simple et rapide.
Simple que cela