Apnée du sommeil et micro-sommeil

L’apnée du sommeil désigne un arrêt de la respiration récurrent durant le sommeil, en alternance avec des phases de ronflement et de sursaut.

Résumé

L’apnée du sommeil désigne un arrêt de la respiration récurrent durant le sommeil, en alternance avec des phases de ronflement et de sursaut. Elle est souvent causée par un rétrécissement des voies respiratoires dans la cavité du pharynx. Le sommeil n’étant pas réparateur, les personnes concernées ressentent un état de fatigue permanent durant la journée et ont tendance à tomber dans des micro-sommeils parfois dangereux. Une perte de poids peut dans certains cas avoir un effet préventif.

Symptômes

  • Ronflements forts et irréguliers avec arrêts de la respiration durant le sommeil
  • Sommeil régulièrement interrompu par des phases d’éveil incomplet et des frayeurs
  • Les personnes concernées se sentent fatiguées et abattues le matin.
  • Incapacité de se concentrer, pertes de mémoire, diminution des performances
  • Attaques de sommeil incontrôlables, somnolence diurne
  • Micro-sommeils (dangereux notamment lors de la conduite d’un véhicule ou du pilotage d’une machine)
    • Facteurs favorisants: trajets en voiture longs et monotones, de nuit, avec des passagers endormis
  • Symptômes secondaires possibles
Risque de maladies secondaires (cardiovasculaires)

Causes et traitement

Cause

Apnée du sommeil obstructive
  • Obstruction ou rétrécissement des voies respiratoires dans la cavité du pharynx
    • Origine anatomique: os maxillaires trop petits, langue ou amygdales trop grandes
    • Origine musculaire: relâchement important de la musculature
  • Facteurs favorisants:
  • Le manque d’oxygène provoque une réaction de réveil.
    • La respiration reprend, accompagnée de ronflements et de reprises d’air.
Apnée centrale du sommeil
  • Défaillance du centre de contrôle respiratoire situé dans le cerveau
    • Origine inflammatoire: encéphalite
    • Origine dégénérative: processus de dégénérescence du tronc cérébral
  • Symptômes d’une maladie sous-jacente
  • Plus fréquent pendant la vieillesse
  • Plus rarement: arrêts de la respiration de courte durée chez les nouveaux-nés
    • Probablement liés à l’immaturité du centre respiratoire

Remarque: on observe parfois une combinaison de la forme centrale et de la forme obstructive.

Suivi au cabinet médical / à l’hôpital

Examens possibles
  • Questionnaires standardisés
  • Demander au partenaire si la personne ronfle ou arrête parfois de respirer (anamnèse externe)
  • Mesure de la pression artérielle pendant 24h
  • Examen dans un laboratoire du sommeil
    • Flux respiratoire, arrêts de la respiration, saturation en oxygène dans le sang
    • Mouvements respiratoires, bruits de ronflement, fréquence cardiaque
    • Phases et stades de sommeil, mouvements oculaires, activité musculaire
Traitements possibles
  • Traitement d’une éventuelle maladie sous-jacente
  • Ventilation en pression positive (méthode thérapeutique la plus efficace)
    • Patients ventilés à l’aide d’un masque appliqué sur le nez
    • Ouverture des voies respiratoires maintenue
    • Apport en oxygène garanti
  • Parfois: port de gouttières occlusales
    • Se placent entre la mâchoire inférieure et la mâchoire supérieure
    • Maintiennent les voies respiratoires ouvertes
  • Intervention chirurgicale
    • Amygdales trop volumineuses, retrait de polypes
    • Correction de certaines malformations

Que puis-je faire moi-même?

  • Réduire le surpoids
  • Eviter la nicotine
  • Ne pas consommer d’alcool le soir (nuit à la qualité du sommeil, donne envie d’uriner)
  • Ne prendre des calmants ou des somnifères qu’à titre exceptionnel
  • Mesures permettant d’améliorer l’hygiène du sommeil
    • Dormir de préférence sur le côté (davantage de ronflements et d’arrêts respiratoire lorsqu’on dort sur le dos)
    • Dormir suffisamment longtemps et de façon régulière
  • Prendre au sérieux les signes annonciateurs d’un micro-sommeil:
    • Bâillements, «paupières lourdes», sensation de froid, fatigue
    • Erreurs de conduite: trajectoire sinueuse, vitesse irrégulière, freinage brutal
  • Bien réagir à l’arrivée d’un micro-sommeil:
    • Arrêter la voiture, boire un peu
    • Sortir de la voiture pour bouger, faire quelques exercices physiques
    • Passer le volant au copilote si vous en avez un

Quand consulter un médecin?

  • Ronflements très forts
  • Arrêts de la respiration pendant le sommeil (>10 secondes)
  • Abattement et fatigue fréquents le matin malgré un temps de sommeil suffisant
  • Situation d’urgence: somnolence incontrôlable lors de la conduite d’un véhicule, au travail ou dans une autre situation
  • Ronflement régulier chez les enfants, surtout à l’âge préscolaire

Plus d'infos

Info-Entraide Suisse
www.infoentraidesuisse.ch

Ligue pulmonaire suisse
www.liguepulmonaire.ch

Synonymes

apnée du sommeil et micro-sommeil, ronflements, micro-sommeil, apnée du sommeil, SAS, syndrome d’apnées hypopnées obstructives du sommeil, syndrome d’apnées centrales du sommeil, syndrome d’hypoventilation liée à l’obésité, syndrome de Pickwick, syndrome d’apnée du sommeil

Primes d’assurance-maladie en un coup d’oeil

Calculer la prime

Exclusion de responsabilité

La CSS ne garantit ni l’exactitude ni l’exhaustivité des données. Les infor­ma­tions publiées ne remplacent en aucun cas l’avis du médecin et du pharmacien.

CSS Assurance – votre partenaire santé

Etre en bonne santé, guérir, vivre avec une maladie: en tant que partenaire santé, la CSS Assurance vous accompagne tout au long de votre parcours personnel.

Entre de bonnes mains