Burn-out: «soudain, plus rien n’allait»

921346056 921346056

Les Suisses sont stressés. Du moins si l’on en croit l’indice de stress au travail. Celui-ci montre que le nombre de Suisses qui ne sont plus en mesure de faire face à leurs charges avec leurs propres ressources est en augmentation. Le nombre de maladies liées au burn-out est également en hausse. Qu’est-ce que le burn-out exactement et comment s’en protéger?

Qu’est-ce que le burn-out?

Le terme «burn-out» est dérivé de l’anglais «to burn out» et signifie «se consumer». Le burn-out est un état d’épuisement émotionnel, mental et physique. Selon l’OMS, ce syndrome est un stress au travail qui ne peut être géré avec succès. Les personnes concernées ne peuvent plus faire face aux exigences de la vie professionnelle quotidienne avec leurs propres ressources et sont épuisées en permanence.

Mais il ne s’agit pas que du stress de la vie professionnelle quotidienne: la vie privée est souvent également touchée. Cela montre une fois de plus que le burn-out est non pas un diagnostic clair, mais un phénomène complexe qui se manifeste différemment selon les individus.

Symptômes du burn-out

Un burn-out ne se déclare pas du jour au lendemain, mais se développe en plusieurs phases et sur une période prolongée.

Définition de l’OMS: trois symptômes principaux

  • Sentiment d’épuisement
  • Hausse de la distance mentale ou de l’attitude négative envers son propre travail
  • Diminution des performances au travail

Autres symptômes possibles

Symptômes physiques:

  • Maux de tête
  • Fatigue
  • Troubles du sommeil
  • Tensions
  • Troubles gastro-intestinaux
  • Palpitations

Symptômes psychiques:

  • Baisse de la confiance en soi
  • Vide intérieur
  • Vulnérabilité accrue face aux déceptions et aux pertes
  • Baisse de la satisfaction au travail
  • Sensibilité accrue au stress
  • Dépression (humeur dépressive, tristesse, perte d’intérêt, etc.)

Dans la phase initiale, nombre de personnes concernées sont encore très engagées dans leur emploi. Dans la phase suivante, elles deviennent de plus en plus épuisées, irritables et agitées. Une fatigue chronique peut aussi se développer. Dans la phase finale, les personnes concernées sont de plus en plus résignées, ont du mal à se concentrer et ressentent un manque d’entrain. Un grand nombre d’entre elles se sentent aussi très déprimées.

Qu’est-ce qui peut conduire à un burn-out?

Les besoins, les objectifs et l’environnement diffèrent d’une personne à l’autre. Les causes sont donc tout aussi différentes. Une chose est sûre: le burn-out est le résultat d’un stress chronique. Il existe des facteurs de risque internes et externes:

Facteurs de risque internes:

  • Engagement excessif
  • Exigences élevées envers soi-même
  • Idéalisme élevé
  • Perfectionnisme
  • Attentes excessives
  • Doutes quant au sens de ses propres actions
  • Difficulté à dire non

Facteurs de risque externes:

  • Surcharge de travail
  • Manque de reconnaissance
  • Mobbing
  • Injustice
  • Manque de contrôle de ses propres tâches

Prévenir le burn-out

Chacun peut contribuer à sa propre prévention du burn-out. L’objectif premier est de réduire le stress. L’approche la mieux adaptée varie d’une personne à l’autre.

Mesures de prévention possibles:

  • -Perception de ses propres besoins
  • Identification des besoins fondamentaux
  • Détente et pleine conscience
  • Gestion du stress
  • Auto-attention
  • Promotion de l’acceptation de soi
  • Mode de vie sain
  • Demande et acceptation d’aide professionnelle
  • Flexibilité et autonomie dans son travail
  • Soutien en équipe
  • Gestion du temps
  • Fixation de limites et apprentissage du «non»
  • Equilibre entre travail et temps libre
  • Réduction des attentes irréalistes

Traitement du burn-out

Le traitement du burn-out comprend différents éléments et est adapté à la personne concernée. Plus l’intervention est précoce, meilleur est le traitement. Les étapes importantes pour un traitement réussi sont les suivantes: reconnaître et accepter les symptômes, demander de l’aide ou simplement accepter une première aide.

Autres mesures:

  • Arrêt de travail avec réintégration ultérieure
  • Changement d’état d’esprit et méthodes de relaxation
  • Thérapie comportementale, thérapie corporelle, thérapie de groupe, psychologie des profondeurs, etc.

Si les symptômes du burn-out sont très prononcés, il peut être conseillé d’effectuer un traitement psychothérapeutique stationnaire dans une clinique. Si le burn-out est très prononcé, il peut également être judicieux de suivre un traitement médicamenteux à court terme.

Les primes 2021 en un coup d’oeil

Que voulez-vous lire?

Entre de bonnes mains avec la CSS

Vous dormez mal?
Avec cette application, vous améliorez votre sommeil et votre qualité de vie.
Tester gratuitement
Equilibre psychique
Déprime, stress et angoisses: trouvez une aide efficace en ligne. 
Sortir d’un état négatif
Yoga et gestion du stress
Nous participons aux coûts des offres de relaxation via le compte «santé».
En savoir plus