Colite ulcéreuse

La colite ulcéreuse est une maladie chronique inflammatoire de l’intestin qui touche la muqueuse du gros intestin et dont la cause n’est pas connue.

Résumé

La colite ulcéreuse est une maladie chronique inflammatoire de l’intestin qui touche la muqueuse du gros intestin et dont la cause n’est pas connue. Elle évolue habituellement par poussées, avec des phases de bien-être relatif et des épisodes de maux de ventre douloureux et de diarrhée contenant du sang et des glaires. On ne connaît pas à ce jour de régime spécial ou d’autres mesures permettant de prévenir les épisodes de colite ulcéreuse.

Symptômes

  • Evolution
    • La première poussée de la maladie débute de façon aiguë, en quelques jours, ou de façon progressive et dure entre quatre et huit semaines.
    • On observe ensuite une phase de rémission pouvant durer de quelques mois à plusieurs années.
    • Parfois, la forme chronique est présente dès le début.
    • Dans 50% des cas, l’inflammation se limite aux segments inférieurs du gros intestin.
    • Autres cas: propagation graduelle dans le gros intestin, avec atteinte de l’intégralité du gros intestin dans env. 20% des cas.
  • Principal symptôme: diarrhée contenant du sang et des glaires
    • Jusqu’à 20 passages à la selle chaque jour
  • Douleurs spasmodiques dans le bas-ventre et dans la région de l’anus
    • Manifestation lors des passages à la selle
    • Besoin impérieux et douloureux d’aller à la selle (ténesmes)
    • Maximum de douleurs plutôt du côté gauche
  • Nausées, ballonnements et perte d’appétit
    • Perte de poids
  • Fatigue, baisse des performances
  • Dénutrition
  • Plus rarement: fièvre, tachycardie
Autres risques et séquelles tardives
  • Maladies concomitantes d’autres organes dans 10 à 20% des cas (plus rare que pour la maladie de Crohn)
  • Arthrite et ostéoporose
  • Plus rarement inflammations de la peau, de la muqueuse de la bouche, des yeux ou du foie
  • Inflammations des voies biliaires, calculs biliaires, calculs rénaux
  • Cancer du côlon
    • Le risque de maladie augmente avec la durée des poussées.
    • Le risque augmente sensiblement lorsque tout le gros intestin est touché.

Causes et traitement

Causes

  • Cause encore inconnue à ce jour
  • Prédisposition génétique supposée
    • Prédisposition familiale: principal facteur de risque indépendant
  • Autres facteurs discutés: facteurs environnementaux, tabagisme, alimentation, intolérances alimentaires, stress psychologique

Suivi au cabinet médical / à l’hôpital

Examens possibles
  • Examen clé: examen visuel du côlon (coloscopie) avec prélèvement d’échantillons de tissu
  • Echographie
  • Analyse de sang
  • IRM (Imagerie par résonance magnétique)
  • Scanner (CT)
Traitements possibles
  • Poussée aiguë: alimentation à adapter impérativement selon les conseils d’un professionnel
  • Perfusions: apport de liquide en cas de diarrhées importantes causant une déshydratation
  • Médicament
    • Inhibition et modulation du système immunitaire (p. ex. avec cortisone, azathioprine, tacrolimus et traitements bloquant le TNF)
    • Antibiotiques plus rarement indiqués
    • Période de rémission: empêcher une nouvelle inflammation à l’aide d’un traitement médicamenteux d’entretien
  • Motifs d’intervention chirurgicale:
    • Pas d’amélioration ou effets secondaires trop importants des médicaments
    • Perforation de l’intestin, péritonite ou saignements impossibles à arrêter

Que puis-je faire moi-même?

  • Alimentation
    • On ne connaît pas à ce jour de régime spécial ou d’autres mesures permettant de prévenir les épisodes de colite ulcéreuse.
    • Intervalles sans symptômes douloureux: les avis quant à un régime spécial pour ménager l’intestin divergent (certains trouvent cela indispensable, d’autres inutile).
    • Chaque patient trouvera par lui-même la nourriture qui lui convient en se faisant conseiller par un spécialiste.
  • En cas d’affection sévère: demander l’appui d’un psychothérapeute (recommandation)
  • Les personnes concernées devraient surveiller attentivement l’évolution de leurs symptômes.
  • Participation à un groupe d’entraide: conseils et assistance (cf. ci-après, dans «Informations complémentaires»)

Obtenez une Recommandation de prévention personelle.

Quand consulter un médecin?

  • Maux de ventre et diarrhées récurrents, sans cause identifiable
  • Diarrhée glaireuse contenant du sang
  • Perte de poids inexpliquée
  • Pour chaque cas confirmé:
    • En cas de signes de poussée de colite, consulter rapidement un médecin (permet de recevoir un traitement particulièrement approprié)
    • Suivi médical continu et traitement de longue durée indispensables
    • Surveiller le traitement et l’adapter régulièrement
    • Seul moyen de pouvoir déceler rapidement d’éventuelles complications
  • Grossesse et colite ulcéreuse
    • La maladie ne constitue pas un obstacle à la grossesse
    • Poussées ou récidives (rechutes) fréquentes, en particulier lors du premier trimestre de grossesse
    • Une surveillance permanente par le gynécologue et le gastroentérologue va de soi.

Plus d'infos

Info-Entraide Suisse
www.infoentraidesuisse.ch 

Crohn Colite Suisse (CCS)
www.crohn-colitis.ch

Synonymes

Colite ulcéreuse

Primes d’assurance-maladie en un coup d’oeil

Calculer la prime

Exclusion de responsabilité

La CSS ne garantit ni l’exactitude ni l’exhaustivité des données. Les infor­ma­tions publiées ne remplacent en aucun cas l’avis du médecin et du pharmacien.

CSS Assurance – votre partenaire santé

Etre en bonne santé, guérir, vivre avec une maladie: en tant que partenaire santé, la CSS Assurance vous accompagne tout au long de votre parcours personnel.

Entre de bonnes mains