Développer une flore buccale saine et maintenir son équilibre

1253250612 1253250612

Les milliards de bactéries et autres organismes qui peuplent notre bouche ne cessent de se battre les uns contre les autres. Lorsque les agents pathogènes prennent le dessus, cela se traduit par des inflammations ou d’autres signes de ce genre. Il est donc judicieux de créer les meilleures conditions possibles pour les bactéries bénéfiques.

Qu’est-ce que la flore buccale?

La flore buccale désigne les milliards de micro-organismes présents dans la bouche. Il s’agit avant tout de centaines d’espèces bactériennes, mais aussi de cham­pi­gnons, de virus et d’organismes unicellulaires. La flore buccale varie d’un individu à l’autre et dépend de l’alimentation, de l’hygiène bucco-dentaire, de l’âge et d’autres facteurs. Elle fait partie du microbiome humain.

Préserver l’équilibre de la flore buccale

Les bons microbes de notre flore buccale nous protègent des maladies, tandis que les mauvais laissent entrer les agents pathogènes. Pour une florale buccale saine, tout est une question d’équilibre. Des facteurs tels que le stress, le tabagisme, l’alcool, une mauvaise hygiène bucco-dentaire ou des maladies telles que le diabète peuvent être responsables d’un déséquilibre, qui se manifeste par un enduit lingual important, une mauvaise haleine ou des inflammations des gencives.

En bref

Qu’est-ce que le microbiome?

Le microbiome désigne l’ensemble des micro-organismes, par exemple les bactéries, les champignons et les virus, présents sur et dans notre corps. Il est essentiel pour notre digestion et notre système immunitaire.

Plus sur la santé intestinale

Quelles sont les bon­nes et les mauvaises bactéries dans la bouche?

Parmi les troupes de protection, on compte par exemple la bactérie Streptococcus salivarius. Elle écarte les agents pathogènes et protège des inflammations. Streptrococcus sanguinis prévient les caries, contrairement à Streptococcus mutans, qui les favorise. Pour faire simple, les bactéries responsables des caries (qui comptent encore d’autres espèces) transforment le sucre en acide lactique, qui attaque alors l’émail dentaire. Les Actinomycètes sont responsables des infections dans la bouche et les bactéries saprogènes présentes sur la langue provoquent la mauvaise haleine. D’autres bactéries et germes sont à l’origine de la parodontite.

Conseils pour une flore buccale plus saine

Lorsque la flore buccale a perdu son équilibre, il faut avant tout se débarrasser des nombreuses bactéries nocives. Il faut pour cela adopter une bonne hygiène bucco-dentaire:

  • se brosser les dents au moins deux fois par jour et nettoyer avec soin les espaces interdentaires une fois par jour.
  • Les solutions de rinçage fluorées peuvent soutenir l’hygiène bucco-dentaire quotidienne. En revanche, les bains de bouche antiseptiques tels que la chlorhexidine doivent être utilisés le moins longtemps possible, car ils peuvent aussi éliminer les bonnes bactéries.
  • Comme une grande partie des microbes se concentre sur le dos de la langue, il faut aussi se racler la langue une fois par jour.
  • Il est également recommandé de se rendre régulièrement chez un ou une hygiéniste dentaire pour un nettoyage professionnel.

La salive contribue aussi largement à la santé de la flore buccale. Elle contribue à se débarrasser des bactéries et autres microbes, et dilue les acides susceptibles de provoquer des caries et d’autres maladies. Pour produire suffisamment de salive, il est important de boire beaucoup d’eau.

Quel rôle joue l’alimentation?

Certaines espèces bactériennes se multiplient grâce au sucre. Ainsi, les personnes qui consomment beaucoup de sucre (ou d’aliments ultratransformés riches en sucre) offrent à ces bactéries des conditions optimales. Le xylitol est un substitut et une bonne alternative au sucre, car il freine les bactéries responsables des caries. Le tabac et l’alcool dégradent également la flore buccale, et leur consommation doit être aussi restreinte que possible. Le café et le lait peuvent aussi perturber la flore. Les aliments fortement acides, tels que l’eau citronnée, exposent à un risque d’érosion.

Des remèdes maison pour restaurer naturellement la flore buccale

Au contraire, les yaourts nature, la camomille, le calendula, le thé noir et vert, mais aussi la sauge, la menthe, le thym et le persil sont bénéfiques. Si une inflammation, comme un aphte, se produit malgré tout, des remèdes maison comme l’huile d’arbre à thé peuvent aider.

Que voulez-vous lire?

Entre de bonnes mains avec la CSS

Analyser les symptômes
Recevoir une recommandation, prendre un rendez-vous médical, etc.
Découvrir l’appli Well
Coach de santé
Faites-vous conseiller personnellement sur des thèmes relatifs à la santé.
Poser une question
Second avis médical
Demandez un deuxième avis gratuit, simple et rapide.
Simple que cela