Traiter la dépression par la stimulation transcrânienne à courant direct

Venturing: CSS beteiligt sich an Flow Neuroscience

La stimulation transcrânienne à courant direct, abrégée tDCS, est un traitement alternatif de la dépression. Le grand avantage: le traitement est non invasif et peut aussi être suivi à domicile. Plus d’informations sur l’application ainsi que les avantages et inconvénients dans l’article.

Qu’est-ce que la tDCS?

La tDCS est l’abréviation anglaise désignant la stimulation transcrânienne à courant direct. Il s’agit d’une méthode thérapeutique avec laquelle un courant électrique de faible intensité stimule de manière ciblée certaines zones du cerveau. Par exemple, on sait que, lors d’une dépression, les cellules cérébrales sont moins actives dans une zone du lobe frontal. L’électricité, qui stimule de l’extérieur cette zone du crâne, peut activer les neurones et contribuer ainsi à une amélioration.

L’électrostimulation en cas de dépression

Actuellement, la tDCS comme traitement alternatif de la dépression fait l’objet de nombreuses discussions et de recherches approfondies. On y recourt par exemple quand une psychothérapie ou des antidépresseurs ne produisent pas les résultats souhaités. Si le trouble anxieux empêche le recours aux méthodes thérapeutiques classiques, la tDCS est aussi une méthode envisageable.

Que peut-on traiter d’autre par tDCS?

La tDCS a le potentiel de soulager d’autres maladies mentales ou neuronales, comme les crises de migraine, les difficultés cognitives à la suite d’un traumatisme cérébral et les troubles liés aux douleurs. Les effets de la tDCS dans des domaines autres que la dépression n’ont pas encore été étudiés de manière approfondie.

Voici comment fonctionne la stimulation à courant direct

La stimulation transcrânienne à courant direct se fait selon les instructions médicales à domicile ou en clinique. Après avoir placé deux patchs sur le crâne, on fait circuler l’électricité à quelques milliampères pendant 20 à 30 minutes. Ce procédé est habituellement répété 5 fois par semaine, suivi de 2 jours de pause. Chez la plupart des patientes et patients, des résultats apparaissent après 3 à 4 semaines. Le traitement peut alors être réduit progressivement.

Explication en vidéo du traitement par tDCS

Méthode thérapeutique alternative, la tDCS mise sur la stimulation cérébrale pour traiter la dépression et d’autres maladies psychiques.

Flow: un nouvel appareil de tDCS

Il existe différents appareils pour le traitement par tDCS. L’un des plus récents est proposé par Flow Neuroscience. Il ressemble à un casque. Une application permet de gérer l’électrostimulation tout en consignant l’évolution du traitement.

Avantages et inconvénients de la tDCS

La tDCS est une méthode thérapeutique peu coûteuse et facile à utiliser. De plus, elle entraîne peu d’effets secondaires. L’efficacité réelle de ce traitement dans chaque cas et les conséquences à long terme du traitement font actuellement l’objet de recherches. Ces dernières années, des études sur la stimulation transcrânienne à courant direct ont révélé un effet antidépresseur faible à modéré.

Y a-t-il des effets secondaires?

Des démangeaisons ou des rougeurs peuvent survenir au niveau des électrodes ou des patchs. Il est aussi possible de ressentir des maux de tête, de la fatigue ou un malaise non spécifique. En règle générale, les patientes et patients traités par tDCS n’ont pas rapporté d’effets secondaires significatifs dans les études.

L’effet de la tDCS sur la dépression

La stimulation doit aider à reprendre le contrôle des pensées et émotions prises dans une spirale de négativité. Les symptômes typiques de la dépression, tels que la fatigue, les troubles du sommeil, les difficultés de concentration ou le manque d’appétit, sont atténués par l’activation des cellules cérébrales. Après le traitement, les participantes et participants aux études ont également fait état d’une amélioration de l’humeur et de la performance ainsi que d’une diminution de l’anxiété. Au moyen des impulsions électriques, la stimulation à courant direct trompe le cerveau, suggérant une activité là où il n’y en a pas ou pas encore.

Quand ce traitement est-il déconseillé?

Ce traitement est déconseillé aux personnes ayant un implant dans le cerveau ou ayant subi une chirurgie cérébrale. Les personnes portant un stimulateur cardiaque ou les femmes enceintes ne devraient pas non plus recourir à l’électrostimulation.

La différence entre tDCS et rTMS

Outre la tDCS, il existe d’autres techniques dites de stimulation cérébrale non invasive, comme la stimulation magnétique transcrânienne répétitive (rTMS). A la différence de la tDCS, la rTMS génère des champs magnétiques électriques. Bien que la méthode soit différente, les deux traitements ont le même objectif, à savoir activer les cellules cérébrales du cortex préfrontal.

Qu’est-ce que la rTMS exactement?

La rTMS existe comme méthode thérapeutique depuis plus longtemps que la tDCS. Elle est admise depuis plus de dix ans pour le traitement de personnes résistantes aux autres traitements et souffrant de troubles dépressifs sévères. La tDCS est utilisée à plus large échelle, y compris chez les personnes souffrant de dépression légère à modérée et qui ne sont pas forcément résistantes aux médicaments et à la psychothérapie. La stimulation à courant direct est une alternative intéressante du fait des faibles effets secondaires. Une autre différence entre les deux méthodes réside dans le lieu de traitement: la rTMS ne peut se faire qu’en clinique, alors que la tDCS peut aussi se faire à domicile.

Certaines des indications analysées, telles que la dépression, peuvent être considérées comme définitivement efficaces.
Méta-étude de Fregni et al., publiée par 'Oxford University Press'

Ce que dit la recherche

Une méta-étude de 2020 a examiné 18 études, englobant un total de 930 patientes et patients. Sur la base de leur analyse, les auteurs de cette méta-étude considèrent la tDCS comme une méthode de traitement efficace contre la dépression. Ainsi, la méthode a été classée comme «véritablement efficace» selon des directives internationales concernant le traitement de la dépression grave. En revanche, dans le cadre d’une étude publiée en 2023, le centre hospitalier universitaire d’Ulm n’a pas trouvé d’effet tangible et annoncé qu’elle continuerait à s’appuyer sur la rTMS, une méthode plus complexe.

Que voulez-vous lire?

Entre de bonnes mains avec la CSS

Coach de santé
Faites-vous conseiller personnellement sur des thèmes relatifs à la santé.
Découvrir le service
Vous dormez mal?
Le coaching du sommeil vous aide en cas de problèmes d’endormissement et de réveil nocturne.
Demander de l’aide
Analyser les symptômes
Recevoir une recommandation, prendre un rendez-vous médical, etc.
Découvrir l’appli Well